Un but de Wesley et un grand match nul entre Sion et Zürich à Tourbillon

Wesley ©Keystone-ats
Football
Hugo Da Custodia
Journaliste RP

Un match nul au goût amer pour le FC Sion. Les Valaisans pensaient pouvoir battre le FC Zürich à Tourbillon dimanche après-midi. Dans cette 22ème journée de Super League, la victoire leur a échappé dans les arrêts de jeu.

Le FC Sion est passé tout près d’une victoire face au leader de Super League dimanche à Tourbillon. Le match s’est terminé sur un score de 1-1, entre la formation valaisanne et le FC Zürich. La rencontre s’est déroulée en deux phases bien distinctes. Jusqu’à l’heure de jeu, peu d’occasions franches pas beaucoup de rythme. Puis la dernière demi-heure, riche en rebondissements.

Une fulgurance signée Wesley

Le joueur brésilien du FC Sion a quasiment inventé une action tout seul pour marquer le 1-0 à la 62ème minute. Il a hérité d’un ballon à mi-terrain, avant de se déporter sur la droite pour un tir croisé imparable. Les plus de 9'000 spectateurs présents à Tourbillon pouvaient laisser leur joie éclater. Pas pour longtemps.

« Le public était constamment derrière nous. Ça nous change des deux dernières années. » Jan Bamert, défenseur du FC Sion 

Depuis ce moment – le fameux 1-0 synonyme de libération – tout a basculé en défaveur des Valaisans. Avec dans l’ordre, le carton rouge logique de Cipriano à la 67ème, l’expulsion de l’entraîneur Paolo Tramezzani dans la foulée, puis l’égalisation zürichoise sur pénalty au bout des arrêts de jeu. « En tant que footballeur on aime ce genre de match, répondait à chaud le défenseur Jan Bamert. Après le carton rouge contre Cipriano, on a défendu avec tout ce qu’on avait. On a vu beaucoup d’émotions et beaucoup de duels. Le public était constamment derrière nous. Ça nous change des deux dernières années. »

Un engagement à la hauteur

La pluie de cartons jaunes n’a quasiment pas suffi à calmer les ardeurs, dans cette partie devenue électrique après l’ouverture du score sédunoise. Le FC Sion a quitté la pelouse avec 9 joueurs avertis, un expulsé et l’entraîneur renvoyé en tribunes.

« Nous sommes tous exténués, moi y compris, mais c’est la base. On est là pour s’aider les uns, les autres. » Wesley, milieu de terrain du FC Sion

Mais la formation valaisanne a aussi pris congé de son public sous des applaudissements nourris. Une forme de récompense pour les efforts fournis. Auteur du but sédunois, infatigable même lorsqu’il était à bout de souffle et grillé physiquement, le Brésilien Wesley a apprécié. « Beaucoup d’émotion pour moi, lance-t-il. Je suis très content d’avoir marqué ce but. Au final, il ne nous manque vraiment pas grand-chose. On l’a vu dans l’attitude, l’équipe a donné son maximum. Ce pénalty dans les arrêts de jeu est malheureux mais ce sont des choses qui peuvent arriver. Comme je l’ai dit l’important c’était de ne rien lâcher. Nous sommes tous exténués, moi y compris, mais c’est la base. On est là pour s’aider les uns, les autres. »

Ne leur parlez plus de Lucerne

Réduits à 10 dans la dernière demi-heure, les Valaisans se sont accrochés comme ils ont pu pour tenir le score. Si ce match nul ne les satisfait pas totalement, les joueurs du FC Sion peuvent au moins se dire que la contreperformance de dimanche dernier (défaite 1-0 à Lucerne) est déjà bien loin derrière. « Notre équipe était unie dès la première minute, raconte le buteur du jour. Nous avons réussi à maintenir un rythme élevé durant tout le match, même après cette malheureuse expulsion. C’est le reflet de l’important travail de toute la semaine. On discute beaucoup entre nous et on connait les qualités de chacun. On savait qu’on pouvait livrer une bonne performance collective. Aujourd’hui ça nous apporte seulement un point mais on continue de bosser pour gagner le prochain match. »

« On savait qu’on pouvait livrer une bonne performance collective. C’est le reflet de l’important travail de toute la semaine. » Wesley, milieu de terrain du FC Sion

Et lors de ce prochain match c’est un autre gros morceau qui se présentera face au FC Sion. Après avoir accueilli Zürich, les Valaisans se rendront samedi à Berne pour y défier YB. Précisons enfin que les hommes de Paolo Tramezzani bouclent la 22ème journée de Super League à la 8ème place. Ils comptent toujours 11 points d’avance sur Lucerne qui est 9ème et barragiste. Servette, 5ème du classement, n’est qu’à trois longueurs de la formation sédunoise.

HDC
Thèmes liés à l'article
FC SionFootballSwiss Football League
Catégories
Dossier FC Sion
Les articles les plus lus