Lausanne s'enfonce encore davantage

La détresse du Lausannois Hicham Mahou... ©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Football
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Rien n'est épargné au Lausanne-Sport d'Alain Casanova en ce début d'année. Même s'ils ont enfin trouvé le chemin des filets, les Vaudois ont touché le fond du fond dimanche contre Lucerne.

Battus 2-1 par les Lucernois dans un match à six points, les Lausannois ont dû subir les foudres de leurs supporters. Le kop a, en effet, lancé des fusées à l'appel du dernier quart d'heure juste après le second but d'Asumah Abubakar pour provoquer l'interruption de la rencontre durant une dizaine de minutes. Ce comportement imbécile, qui trouve ses racines dans le désamour entre les supporters et les dirigeants, devrait coûter cher au club. La Swiss Football League ne manquera pas, en effet, de sanctionner durement de tels débordements. Le gardien lucernois Marius Müller n'a-t-il pas failli être touché par un projectile ?

Lucerne peut-il revenir sur Sion ?

Le succès du FC Lucerne est mille fois mérité. Acquis sur un doublé d'Abubakar, il récompense la maîtrise témoignée en ligne médiane autour de l'ex...-Lausannois Samuele Campo et du formidable Ardon Jashari. Déjà à leur avantage dimanche dernier à Genève, les Lucernois peuvent désormais nourrir l'espoir de conserver leur place en Super League sans passer par la case du barrage. Ils sont à 8 points de Sion et à 9 des Grasshoppers. Ces écarts sont-ils vraiment insurmontables ?

Quant au Lausanne-Sport, il accuse désormais 6 points de retard sur le FC Lucerne, pratiquement 7 en raison de sa différence de buts bien négative. Au soir de sa cinquième défaite en cinq matches à la tête de sa nouvelle équipe, Alain Casanova va peut-être se raccrocher à ce penalty transformé par Stjepan Kukuruzovic au bout du temps additionnel pour croire qu'il n'y a aucune fatalité dans le football. La preuve, le Lausanne-Sport sait encore marquer un but...

Zurich élimine Bâle

Dans la lutte pour le titre, le FC Zurich a définitivement éliminé le FC Bâle. Au Letzigrund, le leader s'est imposé 4-2 pour laisser les Rhénans, qui évoluaient pour la première fois sous la férule de Guillermo Abascal, à... 13 points. L'écart qui sépare le FCZ des Young Boys, victorieux 3-1 samedi de Sion, est toujours de 10 points.

Malgré l'absence de son meilleur buteur Assan Ceesay suspendu, le FC Zurich s'est régalé devant les largesses de la défense bâloises, personnifiée par les errements de l'ex-Monégasque Strahinja Pavlovic. L'international serbe endosse ainsi une responsabilité écrasante sur le 3-1 de Wilfried Gnonto à la 78e qui a assuré le succès des siens. Le punch témoigné par les Zurichois lors de ce Klassiker a balayé les derniers doutes. S'il remporte le titre, le FC Zurich fera effectivement un très beau champion.

ATS
Catégories