Joël Rossier avait donc raison : entretien exclusif

Joël Rossier, mai 2022 ©Rhône FM
Environnement
Thomas Schurch
Journaliste RP

Un rapport de l’Inspection cantonale des finances l'affirme : l'ancien chef du Service de l'environnement ne s'était pas trompé en pointant du doigt le risque de pollution dans le Rhône. L'affaire Rossier était justifiée. Entretien exclusif.

Joël Rossier obtient en partie gain de cause. C'est le rapport d'un expert indépendant zürichois publié hier qui le dit. On parle bien sûr de l'affaire Rossier, affaire qui avait défrayé la chronique en 2019.

"Jacques Melly ? Je lui ai envoyé un sms pour son anniversaire... Il n'a pas répondu" Joël Rossier, ancien chef du Service de l'environnement

Affaire Rossier, l'entretien complet

Ainsi l'expert, mandaté par l'Etat du Valais, l'affirme : Joël Rossier a lancé de nombreux avertissements en interne, mais il n'a pas été écouté. Et au final, de la benzidine s’est retrouvée dans le Rhône. La benzidine, une substance hautement cancérigène.

Ce vendredi Joël Rossier a accepté de nous rencontrer chez lui, à Vionnaz. Il parle de l'affaire, de la pression vécue... Du soutien inconditionnel de ses proches, de sa famille. Il évoque également sa relation avec l'ancien conseiller d'Etat Jacques Melly. 

 Retour à l'envoyeurRetour à l'envoyeur

TS
Thèmes liés à l'article
Jacques MellyJoel Rossier
Catégories
Les articles les plus lus