Connaissances lacunaires, procédures non-conformes : l'Etat du Valais tancé dans un rapport

Rhône 3
Rhône III
Didier Morard
Journaliste

L'ancien chef du Service de l'environnement avait remis plusieurs documents à l'Inspection des finances. Cette dernière a fait analyser le dossier à un expert indépendant, qui a livré son rapport. Le Conseil d'Etat en a pris connaissance.

Les dires de l'ancien chef du Service de l'environnement (SEN) sont confirmés dans le rapport d'un expert indépendant. Ce dernier constate – dans le rapport final de l'inspection des finances – un manque de collaboration entre le Service de l'environnement et le Service de la protection contre les crues du Rhône dans la région de Lalden. L'expert juge que l'état des connaissances au niveau du projet était lacunaire, notamment, en ce qui concerne les polluants présents dans les eaux souterraines. Pour éviter la forte remontée des nappes phréatiques en 2016, des puits de pompage ont été construits dans l’urgence. L'expert note que lors de la construction des puits, les procédures d’autorisation cantonales n’ont apparemment pas été respectées à plusieurs reprises. Selon l’expert, le projet s'est ainsi accommodé d'influences potentiellement néfastes pour l'environnement. Cela a par exemple conduit à ce que des eaux usées chargées notamment en benzidine, soient rejetées dans le Rhône.

Aujourd'hui, l'Etat indique que plusieurs adaptations structurelles ont été menées. La création du Service des dangers naturels a permis de regrouper la gestion des cours d’eau latéraux, la protection contre les crues du Rhône et la gestion des autres dangers naturels dans une même entité.

DM/C
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
Sweetest ThingU2