Covid: Des pertes de plus d'un milliard sur deux ans

La Bundesliga a essuyé des pertes colossales depuis le début de la pandémie ©KEYSTONE/EPA/SASCHA STEINBACH
Football
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les clubs allemands de 1re et 2e Bundesliga ont perdu au total plus d'un milliard d'euros depuis le début de la pandémie de Covid. La Ligue (DFL) l'a annoncé en présentant son bilan annuel vendredi.

Pour la saison 2020-2021, "les recettes globales des deux championnats ont chuté de plus de 750 millions d'euros par rapport à la dernière saison d'avant la pandémie (2018/19): de 4,8 à 4,05 milliards d'euros", indique la présidente de la DFL Donata Hopfen dans son introduction. "La baisse du chiffre d'affaires à l'issue des deux premières saisons affectées par le Covid-19, 2019/20 et 2020/21, dépasse le milliard d'euros", précise-t-elle.

Ce manque à gagner provient essentiellement des matches joués à huis clos ou devant un public réduit, alors que tous les stades allemands n'ont pas encore retrouvé leur pleine capacité, deux ans après le début de la pandémie. En 2020/21, les recettes au guichet ont ainsi fondu d'environ 95% par rapport à la dernière saison pré-pandémique, d'environ 650 millions d'euros en 2018/19 à seulement 35,5 millions d'euros la saison dernière.

La situation a eu un très fort impact sur l'emploi, le nombre de salariés du football professionnel ayant chuté de 50%, à 26'183 employés contre 52.786 en 2019/20. Les emplois indirects (essentiellement les prestations jour de match) ont eux reculé de 80%. Ces chiffres concernent les 36 clubs allemands membres de la DFL, 18 en première division et 18 en deuxième.

Des droits aussi à la baisse

Par ailleurs, les revenus des droits médias et du marketing ont également reculé la saison dernière. "Nous sommes confrontés à une situation inédite", estime Mme Hopfen. "L'ère de la croissance qui semblait aller de soi semble révolue".

Ce constat, laisse-t-elle entendre, pourrait avoir des répercussions sur le développement du football allemand, et éventuellement sur le mode de financement des clubs, dans un pays qui interdit toujours à un investisseur unique de s'emparer de la majorité de contrôle au sein d'un club.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus