Apprentissage accéléré et prise de recul: Delphine Darbellay pose les bases de sa carrière

Delphine Darbellay ©Rhône FM
Ski alpin
Hugo Da Custodia
Journaliste RP

Retour sur la saison de Delphine Darbellay. La skieuse de 19 ans a vécu son premier départ en Coupe du monde, couronné d’une première victoire par équipe. Elle ressort de cet hiver avec beaucoup de maturité.

La saison 2021/2022 laissera un souvenir mémorable à Delphine Darbellay. La skieuse de la Fouly a vécu de grands moments cet hiver, notamment le mois passé. Début mars elle obtenait le bronze par équipes aux Mondiaux Juniors avec la Suisse, avant de signer la victoire dans la même discipline à l’occasion de sa première apparition en Coupe du monde à Méribel. Avant cette fin en apothéose, son parcours a pourtant été un peu plus chahuté. « Ma saison été plutôt compliquée, raconte-t-elle. Surtout au début avec des résultats qui ne correspondaient pas à ce que j’espérais. Je n’ai pas réussi à montrer en course le ski que je produisais à l’entraînement. »

«Au début de la saison je n’ai pas réussi à montrer en course le ski que je produisais à l’entraînement.» Delphine Darbellay

En manque de repères, la sportive a connu un déclic lors des championnats du monde juniors au Canada, un évènement qui a lancé – tardivement – sa saison. «Là-bas, j’ai fait des manches sans erreur. J’ai surtout vu la ligne d’arrivée ce qui n’était pas arrivé souvent. Cela m’a donné beaucoup de confiance pour obtenir des super résultats.»

Appel inespéré

Le bronze par équipes au Canada était presque annonciateur de ce qui allait suivre. Mi-mars, Delphine Darbellay se retrouvait propulsée en Coupe du monde, dans la cour des grands. Elle y signe une victoire par équipes. Dans un format parallèle qui n’a peut-être pas d’avenir mais un premier succès tout de même au plus haut niveau. Cette aventure avait commencé par un simple coup de fil et puis tout s’est enchaîné très rapidement.

«Ma maman a dû faire mes valises à la maison et un entraîneur est venu me chercher à Martigny.» Delphine Darbellay

« C’était totalement inattendu, confirme-t-elle. Mes résultats en Coupe d’Europe ne permettaient pas forcément d’ouvrir cette porte. Quand j’ai appris que je devais remplacer une des athlètes prévues pour les finales je n’arrivais même pas à y croire. » Une fois l’effet de surprise passé, il a fallu très vite se mettre en action. « Au niveau de la logistique c’était compliqué. Ma maman a dû faire mes valises à la maison et un entraîneur est venu me chercher à Martigny. Tout était très bien organisé et au final c’était vraiment incroyable. »

Un rêve de petite fille

Une fois sur place, Delphine Darbellay a découvert le faste de la Coupe du monde, avec ses stars, ses propres codes et ses obligations. Si elle s’attendait à être surprise, la Valaisanne n’espérait pas vivre une expérience aussi forte. « J’imaginais un peu le cadre d’après ce que j’avais vu à la télé. En revanche je ne pensais pas obtenir un tel résultat. C’est une expérience que je n’oublierai jamais. »

«C’est une expérience que je n’oublierai jamais.» Delphine Darbellay 

Un peu perdue dans ce nouveau milieu, l’athlète a aussi pu compter sur la bienveillance des membres de Swiss Ski pour faciliter son intégration. « On m’a très bien expliqué ce que je devais faire, où je devais aller et surtout, tout le monde était super sympa », conclut-elle.

Step by Step
En effectuant ses débuts en Coupe du monde à l’âge de 19 ans, Delphine Darbellay a conforté les bases d’une carrière prometteuse. Celle qui est en train de finir sa matu au collège de Brigue ne veut cependant pas griller les étapes.
«Un apprentissage très accéléré», Delphine Darbellay
HDC
Thèmes liés à l'article
Ski alpinSwiss SkiDelphine Darbellay
Catégories
Les articles les plus lus