Sunrise UPC gagne des clients en 2021, la rentabilité écornée

L'opérateur Sunrise UPC a terminé sa première année en tant que société fusionnée avec un gain de part de marché, mais la rentabilité a encore été écornée en 2021 par les coûts d'intégration (archives). ©KEYSTONE/ALEXANDRA WEY
Télécoms
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'opérateur Sunrise UPC a terminé sa première année en tant que société fusionnée avec un gain de part de marché, mais la rentabilité a encore été écornée en 2021 par les coûts d'intégration. Pour le nouvel exercice, la direction s'attend à une stabilisation.

L'entreprise basée à Opfikon en banlieue zurichoise a vu son chiffre d'affaires annuel croître modestement de 0,5% à 3,04 milliards de francs, porté par les activités avec la clientèle professionnelle et dans le segment mobile. Les recettes dégagées avec la téléphonie fixe ont par contre reculé, a détaillé Sunrise UPC vendredi dans un communiqué.

Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a quant à lui affiché un repli de 1,8% à 1,1 milliard de francs, principalement en raison des coûts liés à la fusion des deux sociétés.

Sunrise UPC a par contre progressé au niveau des gains de part de marché. L'opérateur a gagné 181'800 abonnés mobiles et 34'700 clients pour son offre internet et télévisée. A la fin de l'année écoulée, il comptabilisait un total de 5,5 millions d'abonnements.

"Grâce à nos nouvelles offres, nous avons été en mesure de conserver notre rythme de croissance et de significativement augmenter nos parts de marché. Cela s'est reflété dans notre solide chiffre d'affaires", a résumé le directeur général André Krause, qui s'est dit "serein" pour 2022.

Pour cette année, le groupe table sur une activité stable ou en "modeste" progression, ainsi que sur une rentabilité (Ebitda) stable, sans divulguer d'objectif chiffré. Les coûts liés à la fusion devraient s'établir autour de 150 millions de francs.

Liberty Global, la maison-mère britannique d'UPC, avait annoncé en août 2020 son intention de s'emparer de Sunrise, dans le cadre d'une offre valorisant sa cible à 6,8 milliards de francs. Le rachat avait été finalisé en novembre 2020.

ATS
Catégories