Risque nucléaire : le Valais a-t-il suffisamment de comprimés d'iode ?

Tablette d'iode ©Keystone-ATS
Ukraine
Thomas Schurch
Journaliste RP

La guerre en Ukraine et la crainte d'une catastrophe nucléaire font réagir. La demande de médicaments pour lutter contre les éventuelles radiations augmente en Europe. Le canton du Valais affirme disposer de "suffisamment d'iodure de potassium en stock pour la population, y compris les touristes."

Faut-il craindre une catastrophe nucléaire ? La guerre en Ukraine ravive des peurs longtemps enfouies, de celles que l'on ressentait à l'époque de la Guerre froide. Plusieurs centrales, dont la tristement célèbre Tchernobyl, se trouvent non loin des zones de conflit. La pharmacie de l'armée suisse a constaté "une augmentation de la demande en comprimés d'iodure de potassium des drogueries et des pharmacies de différents cantons".

L'iode, à quoi ça sert ?

A quoi sert concrètement une pastille d'iode ? Rhône FM a posé la question à Frédéric Schaller, coprésident de Pharmavalais. "Les comprimés d'iodure de potassium sont là pour empêcher que l'iode radioactif s'accumule dans les glandes thyroïdes et provoque ensuite un cancer de la thyroïde", explique le pharmacien de Nendaz. "En cas d'incident nucléaire, il faut que les comprimés soient pris à temps."

"En cas d'incident nucléaire, il faut que les comprimés soient pris à temps" Frédéric Schaller, coprésident de Pharmavalais


C'est la raison pour laquelle en Suisse en temps normal, si vous habitez à moins de 50 km d'une centrale nucléaire, des comprimés d'iode vous sont distribués à titre préventif. Dans les zones situées au-delà, ce sont les cantons concernés qui ont la responsabilité de les stocker afin de pouvoir en fournir à la population en cas d'incident. C'est le cas du Valais.

Le canton du Valais écrit aux pharmacies

Face aux craintes d'une partie de la population, les autorités fédérales et cantonales ont tenu a clarifié la situation. Ainsi, le mercredi 2 mars 2022, un courriel a été envoyé aux pharmacies valaisannes. Le message - dont nous retranscrivons un extrait en fin d'article - est signé par Mariette Furrer, "Pharmacien cantonal" au Service de la santé publique. Le message est clair :

"Le Valais a suffisamment d'iodure de potassium en stock pour la population, y compris les touristes"

Cette démarche du Service valaisan de la santé publique réjouit le responsable de Pharmavalais. "Cette communication est une excellente chose. En cette période de crise, des gens inquiets nous ont contactés. Les 120 pharmacies valaisannes devaient avoir les bonnes informations, afin de pouvoir apporter les bonnes réponses. Le fait de communiquer rapidement nous a permis de clarifier les choses". Ecoutez notre sujet ci-dessous :

Le Valais a-t-il assez de comprimés d'iode ?
Courriel envoyé aux pharmacies valaisannes
Chers collègues,
Au vu des menaces russes actuelles, nous constatons une augmentation de la demande en comprimés d'iodure de potassium des drogueries et des pharmacies de différents cantons auprès de la pharmacie de l’armée. La pharmacie de l'armée tient à clarifier la disponibilité des comprimés d'iodure de potassium 65mg en Suisse (...) Dans les zones situées à plus de 50 km d'une centrale nucléaire suisse, les cantons stockent des comprimés d'iode afin de pouvoir en fournir à toute la population en cas d'incident. Actuellement, les particuliers ne sont pas tenus de stocker des comprimés d'iode dans ces zones.
Il n'y a pas lieu de s'écarter de ce système, car il y a ainsi suffisamment de comprimés d'iode disponibles en Suisse pour tous les habitants.
► La pharmacie de l'armée ne livre pas directement aux particuliers.
► La pharmacie de l'armée ne fournit pas non plus les drogueries et les pharmacies pour la remise de médicaments destinés à la prévention d'événements.
Le Valais se trouve en dehors de la zone des 50 km, ce qui signifie que le canton du Valais a suffisamment d'iodure de potassium en stock pour la population, y compris les touristes.
TS
Thèmes liés à l'article
IodeNucléaire
Catégories
Les articles les plus lus