Philippines: la tempête Megi a fait 148 morts

Les Philippines - classées parmi les nations les plus vulnérables aux effets du changement climatique - sont frappées par une moyenne de 20 tempêtes par an. ©KEYSTONE/EPA/PCG / HANDOUT
Philippines
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les glissements de terrain et les inondations provoqués par la tempête tropicale Megi ont fait au moins 148 morts aux Philippines, selon les derniers bilans officiels publiés jeudi. Des dizaines de personnes sont toujours portées disparues.

La tempête, la plus forte à frapper l'archipel cette année, a forcé des dizaines de milliers de personnes à se réfugier dans des centres d'évacuation.

Dans la province centrale de Leyte, la plus touchée, des glissements de terrain dévastateurs ont détruit des communautés d'agriculteurs et de pêcheurs, balayant des maisons et transformant le paysage.

La région, sujette aux catastrophes, est régulièrement ravagée par des tempêtes, dont le super typhon Haiyan qui l'a frappée en 2013. Les scientifiques préviennent qu'elles deviennent plus puissantes à mesure que la planète se réchauffe en raison du changement climatique provoqué par l'homme.

Les secouristes de la municipalité d'Abuyog ont récupéré des douzaines de corps dans un village côtier détruit par un glissement de terrain mardi. Au moins 42 personnes ont été tuées dans des glissements de terrain dans trois villages de la municipalité, selon la police. Une autre personne s'est noyée.

"Seul survivant"

La majorité des décès ont eu lieu à Pilar, et au moins 28 corps ont été transportés vers le bâtiment municipal par bateau, les routes menant au village étant impraticables. Les secouristes ratissent également le littoral, des corps ayant été emportés à des kilomètres par les courants marins.

Importante fête catholique

La plupart des personnes décédées avaient essayé de rejoindre la montagne pour éviter les crues soudaines, ont déclaré des villageois à l'AFP.

Megi a frappé au début de la Semaine sainte, l'une des fêtes les plus importantes dans ce pays majoritairement catholique, où des milliers de personnes voyagent pour se rendre chez leurs proches. La tempête est arrivée quatre mois après qu'un super typhon a dévasté des zones entières du pays, tuant plus de 400 personnes et privant des centaines de milliers de personnes de leur domicile.

ATS
Les articles les plus lus