Patek Philippe peu affecté par l'Ukraine et la Chine

Après avoir vendu 66'000 pièces en 2021, Patek Philippe prévoit de relever sa production de 1000 à 2000 pièces cette année, a déclaré son président Thierry Stern. (archives) ©KEYSTONE/PATRICK STRAUB
Luxe
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'horloger haut de gamme Patek Philippe, dont les produits sont très demandés, se déclare peu touché par le conflit en Ukraine et les confinements en Chine. La manufacture genevoise augmentera légèrement sa production en 2022.

Après avoir vendu 66'000 pièces en 2021, l'entreprise familiale genevoise prévoit de relever sa production de 1000 à 2000 pièces cette année, a indiqué à AWP le président Thierry Stern, en marge du salon horloger Watches and Wonders qui se tient dans la cité de Calvin jusqu'au 5 avril.

"Avec notre nouvelle manufacture, nous avons encore de la marge, mais nous ne voulons pas procéder à d'importantes augmentations de volume malgré la grande demande. Environ à 1 à 2% par an c'est suffisant", a déclaré le représentant de la 4e génération aux rênes de l'entreprise.

Patek Philippe, l'une des plus grandes maisons horlogères suisses générant plus d'un milliard de francs de chiffres d'affaires, a profité en 2021 de l'essor mondial du luxe après une forte détérioration de la marche des affaires causée par la pandémie de Covid-19 en 2020.

En début d'année dernière, le genevois avait indiqué à AWP prévoir la vente de seulement 60'000 pièces.

Faible impact russe et chinois

Sans détailler l'importance du marché russe, sous sanctions à la suite de l'invasion de l'Ukraine, le responsable a affirmé que les montres qui avaient été initialement prévues pour ce marché ont été réalloués à d'autres pays. "Par ailleurs, nous nous tournerons vers d'autres fournisseurs de diamants avec lesquels nous travaillons déjà pour remplacer ceux en provenance de la Russie."

Selon le responsable, la maison relèvera les prix de certains modèles pour faire face notamment à la flambée du cours de l'or.

Dans l'Empire du Milieu, deuxième marché d'exportation pour l'industrie helvétique des garde-temps, la fermeture des certaines boutiques en raison du Covid-19 a également amené la société à réattribuer le lot de montres de ce pays à d'autres régions. "Ce n'est pas grave, parce que nous avons de longues listes d'attente."

Certains passionnés d'horlogerie doivent attendre plus de cinq ans pour acquérir la pièce désirée sur le marché officiel. "Avec nos détaillants, nous voulons essayer d'améliorer quelque peu le problème de ces listes d'attentes", clame le responsable.

"Nous voulons inciter nos détaillants à vendre moins de nouveautés à leurs clients très importants afin que d'autres puissent en acquérir", explique le président tout en relevant que ce n'était pas une chose aisée.

Acquérir certaines montres Patek Philippe étant très difficile chez les détaillants autorisés, il existe un important marché secondaire autour des produits de la maison genevoise.

Très demandée, la Nautilus 5711, dont la production a été arrêtée par la maison l'année dernière, peut être vendue jusqu'à 300'000 francs alors que son prix initial est d'environ 40'000 francs, a rappelé M. Stern.

ATS
Catégories