Luca Aerni: «Pour le combiné, je suis outsider»

Luca Aerni ©Keystone-ATS
JO2022
Justin Grept
Responsable des sports

Jeudi, les hommes disputeront un combiné aux Jeux Olympiques de Pékin, le premier de la saison. Trois Valaisans seront au départ de cette discipline qui ne fait pas l'unanimité.

Après la médaille de bronze en slalom pour Wendy Holdener et la 7e place de Camille Rast mercredi matin, les épreuves olympiques de ski alpin se poursuivront jeudi avec une discipline qui fait beaucoup parler… Voué à disparaître, le combiné figurera au programme des hommes. Cette spécialité, qui comporte une manche de descente et une manche de slalom, ne fait plus l’unanimité. La Fédération Internationale de Ski songe d’ailleurs à la tracer du calendrier depuis plusieurs années. Cette saison, aucune course n’a été organisée sur le front de la Coupe du monde. Mais il y en aura une aux JO. Et dans les rangs suisses, quatre Romands - dont trois Valaisans, Loïc Meillard, Justin Murisier et Luca Aerni - seront au départ. 

Sacré champion du monde en 2017 à Saint-Moritz, Luca Aerni se sent à l’aise en combiné. Mais qu’attend-il de ce rendez-vous olympique ? La réponse du skieur de Crans-Montana…

«J’aime le combiné, et je vais me donner à fond», dixit Luca Aerni

Faut-il supprimer le combiné ? Faut-il réformer cette épreuve ? Ou faut-il la remplacer par du parallèle ? Les interrogations sont nombreuses. Ancien entraîneur de l’équipe de Suisse et de l’équipe de France, Patrice Morisod à son avis sur ces question. Il l'a dit à notre envoyé spécial à Pékin Julien Trachsel.

«Personnellement, le combiné ne m’intéresse pas», lance Patrice Morisod

Ce combiné masculin sera lancé par la descente dans la nuit de jeudi avec une descente prévue dès 3h30, heure suisse. 

JT
Catégories
album_image
En ce moment
Didn'tONEREPUBLIC