« Une gommette positive » : La joie de Camille Rast après sa 7ème place en slalom

Camille Rast ©Keystone-ats
Ski alpin
Hugo Da Custodia
Journaliste RP

Déçue de sa performance lors du géant, sa première épreuve olympique, Camille Rast s’est parfaitement reprise lors du slalom. Elle décroche la 7ème place, synonyme de diplôme. Ci-dessous, l'interview réalisée par notre envoyé spécial en Chine, Julien Trachsel.

Camille Rast, votre première réaction à chaud après ce slalom ?
Beaucoup d’émotion ! Je pense d’abord au résultat de l’équipe et à la médaille de Wendy Holdener. Ça amène beaucoup. En ce qui me concerne, je suis fier de ma deuxième manche. Lors de la première je perds beaucoup de temps pour prétendre à mieux mais je peux tirer vraiment une conclusion positive.

Dans quel état d’esprit étiez-vous avant d’aborder le slalom ?
Certes, il y avait un peu de déception à cause du géant mais après j’ai réussi à me reprendre. Ce matin j’ai fait quelques bonnes manches à l’échauffement. Ensuite, j’étais un peu sceptique par rapport au premier tracé. Je ne savais pas si j’allais trouver les clés. Il y avait aussi un peu de fatigue. Et lors de la reconnaissance, avant la deuxième manche, j’ai trouvé le parcours vraiment chouette. Mauro (ndlr : Mauro Pini, entraîneur suisse de Petra Vhlova qui a tracé la 2ème manche) nous a fait un beau truc, avec des changements de rythme. Ce sont des choses que j’adore. Pour moi c’était vraiment parfait.

« Je ne serais pas là aujourd’hui sans les sacrifices fournis et sans les toutes les personnes qui m’ont aidée à revenir. » Camille Rast

Après vos blessures et des années difficiles, que représente ce résultat ?
Ça montre que le travail paie ! Je ne serais pas là aujourd’hui sans les sacrifices fournis et sans les toutes les personnes qui m’ont aidée à revenir. J’espère continuer à grandir, à me construire. Ça me donne encore plus de motivation pour poursuivre sur cette lancée et atteindre de belles choses.

« Je ne voulais pas gâcher une belle piste de slalom en me mettant trop de pression. » Camille Rast

Vous aviez parlé d’une trop grande pression avant le géant. Est-ce que c’était différent aujourd’hui ?
Oui, aujourd’hui j’avais envie de me rattraper et de prendre du plaisir. Je ne voulais pas gâcher une belle piste de slalom en me mettant trop de pression. Mes entraîneurs au départ m’ont trouvée plutôt bien, comme rarement dans la saison. C’était un bon signe.

Cette pression retombe enfin après tout le travail fourni ?
Ouais ! On parle beaucoup de la saison olympique et de la préparation sur plusieurs années. Au final pour moi, une qualification pour les JO c’était déjà l’objectif. Je suis devenue plus gourmande en affirmant que je voulais un Top 10. Et je l’ai. Je peux vraiment mettre une gommette positive !

« La médaille de Wendy c’était vraiment beau. Cela fait plaisir de faire du sport pour vivre de telles émotions. » Camille Rast

Autre aspect positif, la médaille de Wendy Holdener. On sent que vous partagez sa joie ?
Clairement. On a passé beaucoup de temps en équipe. Une médaille quand on est que quatre, c’est quand même quelque chose. À l’arrivée, elle était un peu déçue parce qu’elle ne pensait pas que son temps allait suffire. Mais je l’ai recroisée depuis et les émotions sont ressorties, les larmes aussi. C’est vraiment beau. Cela fait plaisir de faire du sport pour vivre de telles émotions.

Et pour vous qu’est-ce qui est prévu ? Est-ce vous participez au Team Event ?
C’est encore une question ouverte. Avec le Covid on ne sait jamais. Je vais rester jusqu’à la fin et profiter des pistes bien raides pour m’entraîner. Je vais aussi prendre un peu de repos et on verra ce qui se passe par la suite.

HDC/JT
Thèmes liés à l'article
Camille RastSki alpinJeux Olympiques
Catégories