Le PLR regrette la décision de la faîtière des PME de ne pas lancer le référendum

Le grand conseil a décidé de la hausse des allocations familiales en décembre ©Keystone-ats
Allocations
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Après la décision de l'Union valaisanne des arts et métiers de ne pas lancer le référendum contre la hausse des allocations familiales, le PLR entre en jeu.

Le PLR s'étonne de la décision de l'Union valaisanne des arts et métiers de ne pas lancer de référendum contre l'augmentation des allocations familiales. Le Grand conseil a pris une décision en ce sens en décembre dernier.

Il y a un an, l'organisation patronale avait fait signer aux candidats aux élections cantonales une charte de soutien pour des conditions-cadre favorables à l'économie et aux PME, rappelle le parti dans un communiqué publié mardi matin. Une nonantaine de personnes l'avaient ratifiée. Le texte stipulait notamment de « s’opposer à l’augmentation des allocations familiales et à toute augmentation du coût du travail ».

« L’UVAM demande aux politiques d’appliquer des principes qu’elle ne respecte pas elle-même en acceptant sans broncher la première mesure contraire à sa charte», dénonce le PLR. Il se donne encore quelques jours pour décider s'il va lancer un référendum contre cette loi, à laquelle il s'est opposé au parlement.

Thèmes liés à l'article
Allocations familialesPLRUVAM
Les articles les plus lus