Le chef de l'ONU en déplacement la semaine prochaine

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres ira la semaine prochaine à Moscou et en Ukraine. ©KEYSTONE/AP/Robert Bumsted
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres ira la semaine prochaine en Russie où il sera reçu par Vladimir Poutine. Deux jours plus tard, il se rendra en Ukraine où il s'entretiendra avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

"Le mardi 26 avril, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres arrivera à Moscou pour des discussions avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Il sera également reçu par le président Vladimir Poutine", a déclaré vendredi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

L'ONU a par la suite confirmé cette visite qui signera la première rencontre entre M. Guterres et M. Poutine depuis le début de l'offensive russe en Ukraine.

Le chef de l'ONU visitera ensuite l'Ukraine où il "aura un rendez-vous avec le ministre des affaires étrangères Dmytro Kuleba et sera reçu par le président Volodymyr Zelensky le 28 avril", a annoncé l'organisation dans un communiqué.

M. Guterres compte également rencontrer les équipes des agences de l'ONU sur place "pour discuter d'un renforcement de l'aide humanitaire à destination des Ukrainiens."

M. Guterres avait envoyé mardi des lettres au président Poutine et à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, pour leur demander d'être reçu à Moscou et à Kiev.

Sortir de la marge

Depuis le début de l'intervention russe en Ukraine le 24 février, l'ONU est marginalisée dans le conflit, entre autres à cause de la rupture provoquée par cette crise entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité dont Moscou fait partie avec Washington, Paris, Londres et Pékin.

Depuis que M. Guterres a affirmé que la Russie violait la Charte de l'ONU en envoyant des troupes en Ukraine, le président russe a décliné tout contact avec le dirigeant de l'ONU, qu'il refuse de prendre au téléphone.

M. Guterres n'a par ailleurs eu que peu de contacts avec le président ukrainien, avec lequel il n'a eu qu'un échange téléphonique, le 26 février.

Mardi, il a dénoncé la nouvelle offensive russe dans l'est de l'Ukraine et demandé aux deux parties d'arrêter les combats pour une "pause humanitaire" de quatre jours à l'occasion de la Pâque orthodoxe.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus