Lara Gut-Behrami: «A 16 ans, j’aurais signé pour un tiers de ma carrière»

Lara Gut-Behrami ©Keystone-ATS
JO 2022

Lara Gut-Behrami était émue aux larmes après sa médaille d'or en super-G, le premier titre olympique de sa carrière. Michelle Gisin, en bronze, se console après le slalom.

Lara Gut-Behrami tient la 1ère médaille d’or olympique de sa carrière! Après avoir couru derrière ce titre durant de longues années, la Tessinoise a enlevé aujourd’hui le Super-G à Yanqing. Grande favorite malgré une saison marquée par une grosse chute et le Covid-19, la «bombe de Comano» s’est imposée devant l’Autrichienne Mirjam Puchner et une autre Suissesse, Michelle Gisin. Extrêmement déçue après sa contre-performance en slalom mercredi, l’Obwaldienne a trouvé les ressources pour tout de suite rebondir. 
 
A l’heure des célébrations et de l’hymne national, il y avait donc deux Helvètes sur le podium. La réaction de Lara Gut-Behrami, déjà médaillée de bronze lundi en géant… 
 

«Je n’étais pas 100% convaincue de ma manche», explique Lara Gut-Behrami

 
Déjà sacrée championne du monde en Super-G il y a une année à Cortina d’Ampezzo, la Tessinoise a écrit ce vendredi une nouvelle page du ski alpin suisse. Elle a aussi pris une revanche sur les derniers JO qui l’avaient vue manquer le podium pour un tout petit centième. Ce titre est-il donc encore plus beau ? On retrouve Lara Gut-Behrami… 
 

«Ces dernières années, je prends chaque jour comme il vient», lâche Lara Gut-Behrami

 
Ce titre olympique va donc être savouré par Lara Gut-Behrami, qui était accompagnée sur le podium par Michelle Gisin. Deux jours après avoir manqué une médaille qui lui tendait les bras en slalom, l’Obwaldienne a su sécher ses larmes et se remobiliser. Elle a surtout obtenu un résultat qu’elle n’attendait pas. Les impressions de Michelle Gisin… 
 

«C’est fantastique ! En début de saison, je ne pensais même pas m’aligner en vitesse», dixit Michelle Gisin

 
Des propos recueillis par notre envoyé spécial aux Jeux Olympiques, Julien Trachsel 

A noter que deux autres Suissesses étaient engagées sur ce Super-G. Mais Jasmine Flury, 12ème, et Corinne Suter, 13ème, n’ont pas connu le même succès que leurs coéquipières.  

JT
Thèmes liés à l'article
JO 2022Jeux OlympiquesSki alpin
Catégories
Les articles les plus lus