Kevin Bua: «Nos matches contre Saint-Gall sont des références de notre saison»

Kevin Bua ©FC Sion
FC Sion
Christophe Moreillon
Journaliste sportif RP

Le FC Sion reprend le championnat ce samedi face à Saint-Gall après deux semaines de pause internationale. À l’heure d’aborder le dernier tour de la saison, il possède une marge de huit points sur le barragiste Lucerne. Confiance et méfiance se mélangent dans les esprits valaisans.

Le FC Sion retrouve Tourbillon ce samedi. Le club valaisan y accueille le FC Saint-Gall dès 20h30. Une rencontre qui lancera le dernier tour de la saison de Super League et qui intervient après deux semaines de pause internationale. «Cette trêve nous a fait du bien», affirme l’attaquant Kevin Bua. «Elle nous a permis de doubler les entraînements, de travailler notamment sur le plan défensif afin d’être prêts à affronter cette phase finale du championnat.»

Une irrégularité constante, conséquence d’un mental défaillant?

Avant cette coupure, les Sédunois sortaient de deux prestations très décevantes. Une lourde défaite 3-0 à domicile face à Lugano puis un revers 2-1 dans le derby du Rhône au Stade de Genève. Deux matches lors desquels ils n’avaient presque rien proposé, confirmant simplement leur mal chronique à se montrer réguliers dans leurs performances. «Depuis le début de l’exercice, on ne fait que de souffler le chaud et le froid», reconnaît le numéro 33. «C’est difficile de trouver des explications à cela. Peut-être qu’il faut les chercher au niveau du mental car physiquement en tout cas, on bosse bien.»

«On a des sautes de concentration à certains moments clés des matches. Des erreurs ponctuelles qui nous coûtent des points.»

En suivant l’hypothèse avancée par le Genevois de Tourbillon, peut-on estimer que les Valaisans paient aujourd’hui une certaine fatigue psychologique liée aux épreuves vécues ces dernières années? S’il n’a personnellement pas vécu ces innombrables luttes pour le maintien, Kevin Bua n’y souscrit pas. «On a simplement des sautes de concentration à certains moments clés des matches. Des erreurs ponctuelles qui nous coûtent des points. Mais je ne vois pas ça comme une conséquence du passé.»

8 points de marge sur Lucerne

Le présent pour le FC Sion, ce sont ces neuf derniers matches de la saison qu’il aborde à la 7ème place du classement. Son retard sur les places européennes se monte à 15 unités. Son avance sur Lucerne et son fauteuil de barragiste à 8 points. «C’est une bonne marge mais il ne faut pas pour autant que l’on se repose sur nos lauriers. Lucerne va pousser jusqu’au bout depuis l’arrière. À nous de bien travailler, de tout mettre œuvre pour maintenir nos distances et même les augmenter.»

Le FC Sion entre donc dans cette dernière phase de la saison ce samedi en accueillant à Tourbillon un FC Saint-Gall qui n’a toujours pas perdu en 2022. «Comme à chaque fois qu’on les affronte, je m’attends à un match très intense. On sait qu’ils viennent fort dès l’entame de match. À nous de faire preuve de courage pour remporter cette bataille.»

Le FC Sion invaincu face à Saint-Gall

Motif d’espoir pour les Sédunois avant ce match: le club brodeur est l’un des deux seuls (ndlr: avec Lausanne) face auxquels ils n’ont pas perdu en trois affrontements cette saison. «C’est le reflet de notre saison. On a connu des hauts et des bas ces derniers mois et à chaque fois qu’on leur faisait face, on était plutôt sur un haut. On a toujours livré de bonnes prestations, aussi bien sur le plan du jeu que de l’engagement. On a mis de l’émotion, on a tout donné et ce sont ces rencontres-là que l’on doit prendre comme références pour la suite.»

«Le coach vit ses matches très intensément et on peut le sentir depuis le terrain. C’est peut-être ce qui nous a manqué sur nos dernières rencontres.»

Ce duel face aux Saint-Gallois marquera le retour sur le banc valaisan de Paolo Tramezzani. Expulsé à la fin février face au FC Zurich, le technicien italien a dû suivre trois des cinq dernières sorties de son équipe soit depuis un hôtel, soit depuis les tribunes (ndlr: il avait bénéficié de l’effet suspensif à…Saint-Gall et contre Lausanne). Bilan de ces trois sorties sans le «Mister» sur le banc? Trois revers. «J’aimerais vous dire que c’est un hasard», poursuit Kevin Bua. «C’est le référent de l’équipe. On sait qu’il vit ses matches très intensément et on peut le sentir depuis le terrain. Cela peut nous donner un petit plus pour débloquer des situations et c’est peut-être ce qui nous a manqué sur nos dernières rencontres. Après, avec ou sans lui, on doit toujours donner le meilleur de nous-mêmes pour tenter de faire tourner les choses à notre avantage.»

En quête de rachat auprès du public

Après deux semaines de travail à l’entraînement, face à ce FC Saint-Gall contre lequel ils ne perdent plus depuis six matches et avec un entraîneur retrouvé sur la touche, les Sédunois savent qu’une réaction est attendue de leur part. «Après les deux derniers matches perdus contre Lugano et Servette, en jouant à la maison qui plus est, on doit se racheter auprès de notre public. On va tout faire pour aller chercher les trois points pour lui.»

Sion-Saint-Gall, c’est un match à suivre en direct ce samedi dès 20h30 sur Rhône FM.

Thèmes liés à l'article
Raiffeisen Super LeagueFC SionKevin Bua
Catégories