Difficultés financières pour le propriétaire du Musée Chaplin

Chaplin's World a ouvert ses portes en avril 2016 (archives). ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Musée
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Depuis 2019, la société propriétaire de Chaplin's World n'amortit plus le prêt de 10 millions qui lui a été accordé par l'Etat pour l'aménagement du musée de Corsier-sur-Vevey (VD). Les communes de la Riviera ont été informées de ces difficultés.

Le canton a suspendu l'amortissement annuel de ce prêt qui était prévu sur plusieurs années, a expliqué jeudi à Keystone-ATS Philippe Meylan, du Domaine du Manoir de Ban SA (DMdB), la société propriétaire du musée. Il revenait sur un article de 24 Heures.

Pour rappel, en 2013, les dix communes de la Riviera avaient accepté de cautionner solidairement à hauteur de 80% un prêt sans intérêt de 10 millions de francs de l'Etat de Vaud. Ce prêt avait permis de lancer les travaux, permettant l'ouverture du musée en avril 2016.

Depuis lors, la société propriétaire a versé 455'000 francs en 2017 et 2018, mais rien en 2019, 2020 et 2021. Des discussions sont en cours pour 2022, a précisé le Service de la promotion de l'économie et de l'innovation (SPEI) du canton de Vaud.

Début février, le service a écrit aux communes pour les informer. "Ce courrier se voulait factuel afin d'éviter que certaines communes n'interprètent ce courrier comme l'annonce de l'activation de la caution. Tel n'est pas le cas aujourd'hui", précise le SPEI.

Crise du Covid

Les différents acteurs du dossier mettent essentiellement en avant la crise liée à la pandémie pour expliquer ces difficultés financières. Dans le cadre de la crise Covid, le Conseil d'Etat a autorisé le report des tranches d'amortissement 2020 et 2021.

"Nous ne sommes pas sortis indemnes du Covid", souligne Philippe Meylan, qui s'est adressé au Département de l'économie pour lui demander "quelles aides sont possibles. Nous sommes dans l'attente d'une réponse", a-t-il expliqué. Il précise que "DMdB n'a actuellement pas de contentieux avec les banques" et que "l'avenir devrait être serein si le tourisme reprend".

Pour plusieurs années

Les discussions en cours concernent les conséquences de la pandémie sur l'équilibre financier de la société DMdB, "sachant que celles-ci impacteront encore plusieurs exercices comptables", ajoute le SPEI. Qui précise que les discussions ont débuté avant la pandémie et que les propriétaires devront "revoir leur modèle d'affaire pour pouvoir notamment faire avec des produits moins importants qu’escompté".

Après un bon début, Chaplin's World, le musée dédié à la vie et à l'oeuvre de Charlie Chaplin, a subi un ralentissement de sa fréquentation depuis 2019, "un phénomène habituel après une importante ouverture", a expliqué pour sa part By Grévin, la société exploitante.

Le musée a ensuite subi la crise du coronavirus. La fréquentation a été diminuée "par deux" durant les années 2020 et 2021, a expliqué la directrice générale, Béatrice de Reyniès. Elle atteignait alors environ 122'000 visiteurs par an.

Après ces deux années difficiles, le musée espère que les touristes étrangers vont revenir. Mais cela va prendre du temps. "C'est compliqué", reconnaît Mme de Reyniès. "Nous espérons que le canton aidera les musées comme le nôtre, mais actuellement aucune demande de subvention n'est sur la table", a-t-elle insisté. La société By Grévin précise en outre qu'elle "n'a jamais été en défaut de paiement envers DMdB, ou quelques autres prestataires ou fournisseurs".

ATS
Les articles les plus lus