Dans la douleur, le HC Sierre pose un premier patin en playoffs

Sierre-Winterthour ©Rhône FM
Hockey
Christophe Moreillon
Journaliste sportif RP

Le HC Sierre a fait un premier pas en direction des séries finales de Swiss League. Bousculé par Winterthour, il a remporté le premier acte des pré-playoffs lundi soir à Graben (4-3). Un 2ème succès lui permettrait de rejoindre Olten en quarts.

Le HC Sierre fait un premier pas en direction des séries finales de Swiss League. Il a remporté ce lundi l’acte 1 des pré-playoffs face à Winterthour. Favoris de ce duel au meilleur des trois matches, les «Rouge et Jaune» se sont imposés 4-3 devant un peu plus de 1'500 spectateurs du côté de Graben.

«On a peut-être posé un patin en playoffs mais on n’a pas de quoi fanfaronner.»Dany Gelinas

À l’heure d’analyser ce succès, l’entraîneur Dany Gelinas est forcément heureux de voir son équipe prendre la bonne direction dans cette série. Mais il est aussi bien conscient que rien n’est encore joué. «Dans un affrontement en trois matches, gagner le premier nous permet peut-être de poser un patin en playoffs. Mais si l’on regarde la physionomie du match, ce n’est pas très joli. On n’a pas ultra-dominé notre adversaire donc on n’a pas de quoi fanfaronner. Il faudra remettre le bleu de chauffe avant le 2ème acte et ne surtout pas aller là-bas la fleur au fusil.»

Un 2ème tiers manqué

Difficile de donner tort au technicien québécois tant les Sierrois ont dû cravacher pour décrocher ce premier point. Ils avaient pourtant bien débuté la partie en prenant le jeu à leur compte. L’ouverture de score de Goran Bezina peu après la 10ème est ainsi tombée alors que les montants zurichois avaient déjà repoussé les essais successifs de Volejnicek et de Rimann six minutes plus tôt. Mais les «Rouge et Jaune» sont ensuite passés au travers du tiers médian qui a vu les visiteurs égaliser avant de prendre l’avantage. Durant la 2ème pause, la tension était donc palpable dans les travées de Graben qui voyait ses protégés être menés par une formation qu’ils avaient battus 7-4 quatre jours plus tôt et qu’ils précédaient de 26 points au classement de la saison régulière. «Je ne vais pas vous dire tout ce qui a été dit dans le vestiaire avant la dernière période mais on a insisté sur un point: il fallait garder notre sang-froid», raconte Dany Gelinas. «On sentait qu’on commençait à s’énerver, qu’on cherchait des excuses et c’est ce qu’il faut éviter. Comme dans toute série, la gestion des émotions est très importante.»

«Ce soir, le trio des jeunes a été excellent. Avec leur soutien, les leaders doivent aussi être au rendez-vous.»Dany Gelinas

Si l’on n’en saura pas plus sur les échanges ayant précédé les vingt dernières minutes, c’est au cours de celle-ci que les Sierrois ont fini par faire la différence. Et même en l’espace de huitante secondes seulement lorsque Yonas Berthoud, Maxime Montandon et Eric Castonguay ont tour à tour trouver l’ouverture entre la 47ème et la 48ème. La réduction du score zurichoise à six minutes de la sirène n’a rien changé à l’issue de ce premier acte.  «Dans des parties comme celle-ci, il y a une théorie qui est assez claire: tes joueurs dominants doivent prendre les choses en main. C’est d’autant plus vrai dans la situation qui est la nôtre, avec un effectif réduit», poursuit le coach de Graben. «Ce soir, le trio des jeunes composés de Benjamin Bonvin, Eliot Bernazzi et Puide Richards a été excellent. Avec leur soutien, les leaders doivent aussi être au rendez-vous.»

Des jeunes de plus en plus expérimentés

Dany Gelinas attend donc un peu plus des cadres du vestiaire. Capitaine des «Rouge et Jaune» Maxime Montandon ne lui donne pas tort mais il veut aussi voir comme quelque chose de positif le fait que les plus jeunes prennent de plus en plus de responsabilités. «Ils ont aussi le droit de marquer des goals. Après deux ou trois saisons avec nous, ils commencent à avoir de l’expérience, à obtenir plus de temps de glace. Cela nous fait du bien de voir qu’on peut aussi compter sur eux pour faire tourner un match en notre faveur comme ça été le cas ce soir avec le but de Berthoud.»

«Personne n’a encore connu de série aussi courte parmi nous. Cela a pu engendrer un peu d’appréhension avant le coup d’envoi.»Maxime Montandon

Dans cette série au meilleur des trois matches, le HC Sierre savait que son droit à l’erreur était plus que limité pour éviter de se retrouver sous pression avant l’acte 2. Cet élément a-t-il joué un rôle dans les têtes pouvant expliquer que les «Rouge et Jaunes» aient à ce point souffert? «Peut-être», répond Maxime Montandon. «Personne n’a encore connu ça parmi nous. On savait que ce premier match pouvait déjà être décisif. D’autant plus devant notre public, il fallait absolument que l’on gagne. Cela a pu engendrer un peu d’appréhension avant le coup d’envoi.»

Priorité à la récupération

Le capitaine de Graben assure ne pas avoir été surpris par le niveau affiché par les Zurichois ce lundi. Il sait aussi que le plus dur est à venir: aller chercher le 2ème point décisif, si possible dès le prochain duel sur la glace adverse. «D’ici là, il faudra mettre l'accent sur la récupération. Bien manger et bien dormir. On va peut-être analyser certaines choses que l’on a fait durant ce premier match dans le vestiaire mais ensuite, il faudra tout de suite se concentrer sur le déplacement relativement long qui nous attend.»

Ce 2ème acte des pré-playoffs entre Sierre et Winterthour est prévu mercredi dès 19h45 en terres zurichoises. En cas de succès, les «Rouge et Jaune» retrouveraient Olten dès dimanche en quarts de finale des playoffs de Swiss League.

CM
Thèmes liés à l'article
Hockey sur glaceSwiss LeagueHC Sierre
Catégories
Dossier HC Sierre
Les articles les plus lus