Credit Suisse applique l'ensemble des sanctions contre la Russie

Le Credit Suisse a assuré jeudi appliquer l'ensemble des sanctions internationales décrétées contre la Russie (archives). ©KEYSTONE/WALTER BIERI
Banques
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La banque Credit Suisse a assuré jeudi appliquer l'ensemble des sanctions internationales décrétées contre la Russie, après l'invasion armée de l'Ukraine. L'établissement a aussi détaillé son engagement financier envers la Russie.

Les positions nettes de crédit que détenait la banque zurichoise fin décembre dernier vis-à-vis de la Russie s'élevaient à 848 millions de francs. Ce montant comprend des dérivés et des positions de la banque d'affaires et des positions commerciales auprès de la banque universelle suisse, ainsi que des crédits lombards et autres types d'emprunts auprès de l'unité gestion de fortune internationale, a détaillé le groupe dans un communiqué.

Depuis la fin de l'année dernière, la banque a réduit ses positions nettes.

Quant à ses filiales russes, JSC Bank Credit Suisse (Moscow) et LLC Credit Suisse Securities (Moscow), leur fortune nette s'élevait à 195 millions de francs fin décembre 2021. Les engagements envers l'Ukraine et la Biélorussie sont pour leur parts "non significatifs".

Credit Suisse assure par ailleurs détenir "des positions de crédit minimales" envers "des personnes spécialement sanctionnées", clientes de la division gestion de fortune.

"Les positions de la banque en lien avec la Russie sont actuellement bien gérées et nous disposons des systèmes appropriés pour réagir aux risques liés à cette situation", a indiqué le directeur général Thomas Gottstein. La banque "applique par principe toutes les sanctions, en particulier celles de l'Union européenne, des Etats-Unis et de la Suisse", a souligné le dirigeant.

La banque aux deux voiles dispose d'une succursale à Moscou, où elle emploie 125 personnes dans la gestion de fortune et la banque d'affaires. Elle ne dispose pas de bureaux en Ukraine.

"L'invasion russe de l'Ukraine nous trouble profondément", a dit M. Gottstein, ajoutant "condamner cette invasion et les graves violations du droit international".

Face aux besoins humanitaires, Credit Suisse a lancé un appel aux dons parmi ses employés à destination d'organisation de la Croix Rouge.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
Trick MeKELIS