ABB envisage plusieurs options pour sa division Turbocharging

La division Turbocharging fabrique des turbocompresseurs (archives). ©KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI
Electrotechni..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

ABB renomme sa division Turbocharging (PA) avant de dévoiler sa décision de l'externaliser ou de la céder d'ici la fin du premier trimestre. Daniel Bischofberger, en provenance de Sulzer, va la diriger dès le 1er mars.

Le changement de nom de la division Turbocharging (PA) en "Accelleron" s'inscrit dans la stratégie de gestion du portefeuille d'ABB "visant à "séparer opérationnellement" cette unité dédiée aux turbocompresseurs, "avant qu'une décision finale soit prise entre une vente ou une scission de l'activité vers la fin du premier trimestre", selon le communiqué paru mardi.

Quelle que soit la décision prise, le processus doit être achevé au cours du premier semestre. Daniel Bischofberger, qui pilotait l'unité Services de Sulzer, va diriger cette unité au 1er mars, succédant à Oliver Riemenschneider. "En cas de spin-off", ce dernier devrait présider Accelleron.

ABB, qui s'est engagé dans un vaste toilettage de ses activités, cherchait encore une solution pour sa division active notamment dans les secteurs de l'énergie et du rail, évoquant cet été un projet de cession. Ce mois-ci, le groupe d'électrotechnique et d'automation a détaillé ses ambitions quant à son unité ABB E-Mobility Holding, qui devrait être cotée en Bourse.

En 2021, la division Turbocharging a enregistré des revenus d'environ 750 millions de dollars et dispose de plus de 2300 employés. Le siège et son centre de recherche et de développement se trouvent à Baden, en Argovie.

ATS
Catégories