Vétroz: la société Optisol a inauguré le plus grand bâtiment en bois du canton

Le nouveau bâtiment Optisol à Vétroz © Migros
Inauguration
Nathalie Terrettaz
Journaliste RP

Optisol, un important producteur d’engrais appartenant à Migros, a inauguré son nouveau site ce vendredi à Vétroz. Ce bâtiment à la pointe de la durabilité est la plus grande structure en bois du canton.

Optisol, un important producteur d’engrais, a inauguré son nouveau bâtiment, implanté dans la zone industrielle du Botza à Vétroz. Avec un volume de 32'000 mètres cubes, il est la plus grande structure en bois du Valais.

1'000 panneaux solaires

Coupé de ruban ce vendredi à Vétroz pour cet imposant bâtiment en bois, qui abritera la société Optisol, une entreprise de Micarna, filiale de Migros. Depuis plus de 50 ans, Optisol transforme en engrais la fiente de poule, riche en éléments nutritifs.
Basée jusqu’ici à Saillon, l’entreprise valaisanne a dû changer de site en raison des travaux de la correction du Rhône. Mais également parce que l’ancien bâtiment ne répondait plus aux normes actuelles. Le nouveau site correspond lui aux exigences les plus strictes en matière de durabilité. «Je suis très fier. C'est le bâtiment qui a le plus de bois du Valais», explique Thomas Schick, directeur d’Optisol. «C'est aussi un bâtiment très durable, avec aussi une grande surface photovoltaïque de 2'000 m2. On répond donc aussi à une tendance, qui est clairement donnée au niveau national par le groupe Migros.» Le séchoir à engrais est alimenté par la centrale thermique à bois, installée sur le terrain voisin. Le nouveau site Optisol de Vétroz réduit ainsi ses émissions de CO2 grâce à un système de chauffage à distance.

Un minimum d'odeur

Le traitement de l’air vicié respecte autant l’environnement que la législation en matière de qualité de l’air. Une filtration et une ionisation permettent de réduire les émissions de poussière, les odeurs, ainsi que la libération d’ammoniac, dégagées par la transformation du fumier de poulet en engrais.
Construit en bois avec des façades en mélèze valaisan, l’implantation de ce bâtiment dans la zone industrielle de Vétroz réjouit aussi le président de la commune. «Ici nous sommes à proximité de la future usine électrique et chauffage à distance de Vétroz, Ecoenergy Valais, et Optisol a besoin d'une source de chaleur renouvelable. S'implanter ici était donc une bonne opportunité», reconnaît Olivier Cottagnoud, président de Vétroz.

Peu de places de travail

Olivier Cottagnoud déplore pourtant le peu de places de travail qu'offre Optisol, puisque une bonne partie du travail est automatisé. «Mais nous comptons sur des retombées fiscales intéressantes, à négocier peut-être avec le groupe Micarna et Migros. Mais ce bâtiment, qui allie technologie et durabilité, apporte surtout une image positive à la commune.»

Quatre personnes travailleront sur le site de Vétroz, dans ce bâtiment qui aura coûté environ 13 millions de francs à l’entreprise Migros.

NT
Thèmes liés à l'article
OptisolMigros
Catégories
Les articles les plus lus
A la Une