Val de Bagnes: le pont entre Villette et Le Châble est en très mauvais état

Val de Bagnes: pont sur la Dranse © Rhône FM
Val de Bagnes
Nathalie Terrettaz
Journaliste RP

Le pont sur la Dranse au Châble doit être assaini. Il sera fermé de début mai à fin juillet. Une déviation sera mise en place pour les 4000 véhicules qui empruntent quotidiennement cet axe important pour la commune. Coût des travaux: 2 millions de francs.

L’ouvrage date de 1842. Il a déjà été transformé une première fois en 1951, pour permettre le passage du rail. Il a ensuite subi trois autres interventions jusqu’en 1988. Des actions qui ont fragilisé sa structure et ouvert la voie aux infiltrations d’eau.

Dégradation du béton

Aujourd’hui, il n'y a pas de danger, selon Didier Derivaz, l'ingénieur cantonal en charge des travaux, mais le pont doit absolument être assaini. «En raison de ces différentes interventions, l'ouvrage est hétérogène, un peu comme un patchwork, ce qui le fragilise», explique l'ingénieur. «Plusieurs joints ne sont pas étanches et l'eau s'infiltre, de l'eau chargée de sel de déverglaçage. L'eau plus le sel attaquent le béton, raison pour laquelle nous devons intervenir.»

«Le pont restera quasiment identique à l'original.» Didier Derivaz, Ingénieur cantonal en charge des travaux

L'étanchéité qui sera mise en place permettra de protéger l'ouvrage. Les murs de la structure, déjà abîmés par l'eau et le sel, seront également assainis. «Le pont restera quasiment identique à l'original», précise Didier Derivaz.

Route fermée

Pour permettre la réalisation de ces travaux, la fermeture de la route est indispensable. Durant trois mois, du 2 mai jusqu'à fin juillet, début août, une déviation sera mise en place de l’autre côté de la Dranse, pour les 4000 véhicules qui empruntent quotidiennement ce pont.

«C'est un axe qui dessert l'ensemble de la vallée en direction de Mauvoisin.» Christophe Maret, président de Val de Bagnes

«C'est un axe qui dessert l'ensemble de la vallée en direction de Mauvoisin. Un point névralgique pour la commune», explique Christophe Maret, président de Val de Bagnes. «Les différents villages situés de l'autre côté du pont représentent un bassin de population de 2'000 à 3'000 personnes», estime encore le président.
Ces travaux sur un axe important de la commune nourrissent également la réflexion sur la mobilité du futur. «Nous voulons inciter les gens à prendre le train et la cabine», rappelle Christophe Maret. Pour lui, mieux vaut réaliser ces travaux sur le pont de la Dranse maintenant, que de se retrouver en conflit avec les travaux prévus ces prochaines années sur le site de Curala, pôle principal des transports de Val de Bagnes.

Deux semaines sans train

Pour permettre l'assainissement en-dessus de la voie de chemin de fer, la liaison ferroviaire devra également être interrompue. «Cette interruption est planifiée du 27 juin au 8 juillet, rappelle Didier Derivaz. «Deux semaines pour démolir les dalles existantes et refaire de nouvelles dalles, c'est un peu court. C'est pourquoi nous avons également prévu des interventions durant deux à trois nuits, qui seront un peu bruyantes», prévient l'ingénieur.

Pour les piétons, un chemin sera aménagé sur les échafaudages pour permettre le déplacement entre Villette et Le Châble. A partir de début août, la circulation des véhicules sera à nouveau possible sur le pont. Les travaux d’assainissement sur la structure du pont se poursuivront jusqu’à fin octobre, en dehors des zones de trafic.

Coût des travaux
Le coût des travaux d'assainissement du pont entre Villette et Le Châble est estimé à 2 millions de francs, selon Didier Derivaz.

Le canton participera à hauteur de 63%. 27% seront à la charge de la commune de Val de Bagnes, et les 10% restants reviendront aux TMR, les Transports de Martigny et Régions.

NT

Podcasts liés:

Val de Bagnes: le pont entre Villette et Le Châble est en très mauvais état
Catégories
Les articles les plus lus