Une finale Finlande-Team ROC

Anton Slepyshev et la Russie en finale des JO ©KEYSTONE/AP/Matt Slocum
JO 2022
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La finale du tournoi olympique de hockey sur glace opposera dimanche la Finlande au Team ROC. Les Russes ont battu la Suède 2-1 tab, alors que les Finlandais ont dominé la Slovaquie 2-0.

Les athlètes russes ont eu les nerfs assez solides pour avoir le droit de défendre leur titre. Face à la Suède, ils ont dû aller loin dans une séance de tirs au but stressante pour prendre le meilleur sur le Tre Kronor.

Les Scandinaves peuvent se dire qu'ils sont passés à côté de quelque chose de grand. Surtout après leur égalisation au parfum suisse. A la suite d'une déviation de Tömmernes, c'est le Zougois Anton Lander qui a pu pousser le puck au fond à la 47e et répondre à l'ouverture du score de Slepyshev à la 21e.

Les joueurs de Johan Garpenlöv ont eu les meilleures chances de marquer lors d'une prolongation à 3 contre 3 très fermée et tactique. On a eu l'impression de revivre un peu celle entre les Suisses et les Allemands en quarts de finale du dernier Championnat du monde à Riga. Il a finalement fallu seize (!) penalties pour décider du vainqueur et c'est Arseni Gritsyuk qui a fait chavirer de bonheur la Sbornaïa.

A la recherche d'un premier titre

En finale, les Russes affronteront la Finlande, en quête d'un premier sacre olympique. Tombeuse de la Suisse en quarts de finale, la formation du coach Jukka Jalonen a battu la Slovaquie 2-0 dans la première demi-finale.

La Finlande a dominé les débats, fêtant un succès mérité face à une équipe qu'elle avait écrasé 6-2 lors de la phase préliminaire. Mais elle n'a assuré son succès qu'à 39'' de la fin du temps réglementaire grâce à un but inscrit dans la cage vide par l'attaquant de Langnau Harri Pesonen.

Les "Suisses" s'étaient également illustrés sur l'ouverture du score tombée à la 16e minute. Sakari Manninen fut alors le plus prompt à réagir sur un rebond accordé à la suite d'un tir de Petteri Lindbohm (ex-LHC et Bienne), après un premier assist du défenseur du GSHC Sami Vatanen.

Stoppée par le Canada en quarts de finale en 2018, la Finlande disputera sa deuxième finale olympique après celle perdue en 2006 face à la Suède. Elle avait également obtenu l'argent en 1988 à Calgary lorsque le titre était encore décerné au terme d'une phase finale réunissant six équipes.

Sous ses différents noms, la Russie tentera elle de décrocher une dixième couronne olympique et devancer ainsi le Canada.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus