Une course de trottinettes électriques pour booster un festival de la transition

La trottinette électrique à l'éfigie de la future manche sédunoise ©eSkootrChampionship
Sion
Hugo Da Custodia
Journaliste RP

Une compétition de trottinettes électriques sera de passage à Sion fin mai. Une vraie course, avec des vrais bolides, qui doit servir de moteur au tout nouveau Festival International de la Transition.

La pandémie a été source de réflexions diverses au sein de la société. Certains se sont reconnectés à la nature, d’autres se sont mis à écrire. D’autres encore en ont profité pour penser le monde demain. Que d’ambition dans cette formule. Ce n’est sans doute pas un hasard si le nouveau Festival International de la Transition a été présenté ce mercredi. La crise covid a permis au projet de couver au chaud, la levée des restrictions sanitaires lui permet d’éclore au grand jour.

Éviter le fourre-tout

Quand on pense à la transition, on pense à l’énergie, à la mobilité douce, aux circuits courts, à l’innovation – le communiqué de presse officiel ne dit pas le contraire – et en fil rouge à l’écologie. Transformer ces thématiques globales en évènement rassembleur est déjà un premier pari. « La transition est multiple et ça peut faire fuir les gens », convient David Crettenand, président du comité d’organisation de cette nouvelle manifestation, conscient de la difficulté de vendre au grand public un tel projet.

« Si on fait un festival, c’est justement pour avoir un côté festif. » David Crettenand

« On a l’impression que certains enjeux sont élitistes alors qu’on veut proposer exactement le contraire. Si on fait un festival, c’est justement pour avoir un côté festif. » Certains détails sont encore flous, mais dans l’esprit, il y aura des stands explicatifs, une exposition et tout ce qui peut faire le succès d’une fête populaire. Avec une implication à divers degrés du Canton, de la ville de Sion et de différents acteurs publics et privés.

Des E-Trottinettes en guise de vitrine
Pour lancer un évènement, il faut toujours un produit d’appel. Les organisateurs du Festival International de la Transition ont peut-être flairé le bon coup en attirant à Sion une compétition internationale d’un nouveau genre : une course de trottinettes électriques. Mode d’emploi avec David Crettenand
Une manche du championnat du monde E-Trottinette à Sion

L’écologie du possible VS le chaos

Faire un grand évènement pour promouvoir l’écologie et la transition, cela relève presque du non-sens pourraient dire certains écologistes plus affirmés. Le paradoxe existe. La transition se veut évolutive, comme une alternative pleine de nuances. « Il ne faut pas la rupture, plaide David Crettenand. Le changement doit se faire sans bloquer les gens. On veut être dans un esprit constructif et interactif. » Dans cette optique, les exposants du nouveau festival n’auront, selon ce qui est annoncé, rien n’à vendre, du moins pas directement sur place.

« Tous les acteurs sentent qu’il y a un besoin d’évolution mais ils ont de la peine à intégrer la population. » David Crettenand

Il s’agira de conseiller les citoyens, de les accompagner. Mais pour les instigateurs, le besoin de rencontre était flagrant. « Chacun à son mot à dire, reprend le président du CO. Tous les acteurs sentent qu’il y a un besoin d’évolution mais ils ont de la peine à intégrer la population là-dedans. » La population se fera sa propre idée, du 24 au 29 mai 2022 lors du premier Festival International de la Transition, qui se tiendra au sein du Campus Energypolis à Sion.

HDC
Les articles les plus lus