Un premier pas pour Manchester City

Kevin De Bruyne: l'homme du match. ©KEYSTONE/AP/Dave Thompson
Football
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Manchester City a fait un pas vers les demi-finales de la Ligue des Champions. Les Mancuniens n'ont trouvé qu'une seule fois l'ouverture devant l'Atlético Madrid malgré une emprise totale.

Kevin De Bruyne, sur un service en or de Phil Foden, a inscrit le seul but à la 70e minute d'une rencontre qui a épousé le scénario attendu. Face au double rideau défensif tendu par les Madrilènes, la formation de Pep Guardiola a éprouvé toutes les peines du monde à trouver les bons décalages. Le but de De Bruyne, qui doit vraiment beaucoup à l'inspiration de Foden, n'était que la... deuxième véritable occasion du match. La première fut un coup franc de ce même De Bruyne à la 55e que Jan Oblak avait capté en deux temps (55e).

Avec ce 1-0, Manchester City ne sera à l'abri de rien mercredi prochain à Madrid. Porté par son public, l'Atlético a les moyens de renverser la situation. Cette fois, les Champions d'Espagne ne passeront par leur temps à défendre. Avec des joueurs comme Joao Felix, Antoine Griezmann et l'ex-Sédunois Mathheus Cunha, les Madrilènes ont les moyens de bousculer un Manchester City dont le parcours en Ligue des Champions n'a jamais épousé le cours d'un fleuve tranquille.

Liverpool assure

A Lisbonne, Liverpool a, pour sa part, pris une option sans doute décisive sur la qualification à la faveur de son succès 3-1 devant Benfica. Après avoir parfaitement maîtrisé leur sujet en première période, les Reds ont toutefois connu quelques tourments. Ibrahima Konaté (17e), pour son premier but avec Liverpool, et Sadio Mané (34e) avaient logiquement concrétisé le très net ascendant exercé par les Anglais. Mais à la reprise, Darwin Nunez exploitait une erreur de Konaté pour relancer Benfica à la 49e.

La réussite de l'Uruguayen libérait vraiment les Portugais qui pouvaient enfin regarder leurs adversaires les yeux dans les yeux après avoir traversé la première mi-temps la peur au ventre avant de céder pour le compte à la 87e sur le 3-1 de Luis Diaz. L'entraîneur Nelson Verissimo a fait le choix de laisser Haris Seferovic sur le banc durant l'intégralité de la rencontre.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus