Un poisson d'avril dont on se serait passé

Murat Yakin et le coach du Cameroun Rigobert Song ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Football
Keystone-ATS
Keystone-ATS

C'est un poisson d'avril dont le football suisse se serait bien passé. Le tirage au sort de la Coupe du monde 2022 effectué vendredi à Doha lui a réservé une drôle de surprise.

La Suisse figurera dans le groupe G avec le Brésil, la Serbie et le Cameroun. Il y a quatre ans en Russie, la sélection de Vladimir Petkovic avait déjà affronté les Brésiliens et les Serbes pour prendre quatre points qui lui avaient ouvert les portes des huitièmes de finale. Cette année, la donne a quelque peu changé. Le Brésil de Neymar est en tête du classement FIFA et la Serbie, qui a devancé le Portugal dans le tour préliminaire, renaît à l'ambition depuis la nomination de Dragan Stojkovic, l'éphémère maître à jouer du Marseille de Bernard Tapie.

Un premier match contre le Cameroun

La Suisse entrera en lice le jeudi 24 novembre contre le Cameroun. Elle affrontera ensuite le Brésil le lundi 28 avant de conclure le premier tour le vendredi 2 décembre contre la Serbie. S'il avoue réaliser son rêve d'enfant avec cette confrontation contre le Brésil en Coupe du monde, Murat Yakin s'est efforcé, comme son président Dominique Blanc, de désamorcer d'entrée de jeu les polémiques que ne manqueront pas de susciter le "remake" du match de Kaliningrad contre la Serbie, un match qu'il avait suivi depuis les tribunes.

"J'espère que ce match contre la Serbie sera placé entièrement sous le signe du sport. Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri ont tiré les leçons de cette première rencontre de Kaliningrad, souligne Murat Yakin. Ils devront comme tout le monde, les joueurs et la presse, garder leur sang-froid pour que tout se passe bien."

"La Suisse est aussi une très bonne équipe"

Mais pour le sélectionneur, la Coupe du monde, qui sera la douzième pour la Suisse, est encore loin. "Il y a d'abord l'échéance de la Ligue des Nations. Il s'agira d'une étape importante, poursuit-il. Ensuite viendra la Coupe du monde. J'espère que tout le monde sera à bord. Si tel est le cas, nous aurons toutes nos chances. Il ne faut pas oublier que nous avons à la fois des joueurs qui ont faim et des joueurs qui savent comment passer le premier tour d'une Coupe du monde. Il convient de garder à l'esprit que la Suisse est aussi une très bonne équipe. Sortir de ce groupe sera un beau défi. Mais pour nos trois adversaires, éliminer la Suisse le sera également."

Il n'empêche que la mission proposée à Murat Yakin et à ses joueurs ne sera pas simple. Son premier adversaire est un miraculé. Le Cameroun de Rigobert Song a arraché sa qualification mardi en Algérie au bout du temps additionnel de la prolongation grâce à une réussite de Karl-Toko Ekambi. L'ancien coéquipier de Xherdan Shaqiri à Lyon n'est pas le seul atout des Lions indomptables qui peuvent compter également sur le concours d'un gardien de classe mondiale, le portier de l'Ajax André Onana, et du joker du Bayern Munich Eric Choupo-Moting, auteur de l'ouverture du score en Algérie.

Une attente de 20 ans

Quant au Brésil, il reste le Brésil, l'équipe aux cinq titres mondiaux qui rêve de retrouver le toit du monde vingt ans après son dernier couronnement. C'est toujours le Brésil de Neymar qui ne trouvera cette fois pas sur sa route un certain Valon Behrami comme le 17 juin 2018 lors du 1-1 de Rostov-sur-le-Don. Personne ne peut oublier les images du duel entre les deux hommes, un duel que le Tessinois avait largement gagné.

Toujours dirigé par Tite qui tirera sa révérence après cette Coupe du monde au Qatar, le Brésil a su toutefois se renouveler avec l'apport du Madrilène Vinicius et du Lyonnais Paqueta. Le retour en grâce de Coutinho donne encore plus de coffre à une équipe dont le destin toutefois dépendra en grande partie des performances de Neymar.

La Serbie, enfin, présente d'autres atouts qu'en 2018. Dragan Stojkovic n'a pas peur de jouer franchement la carte de l'attaque. Le sélectionneur mise pleinement la nouvelle pépite du football serbe, Dusan Vlahovic. A 22 ans, l'attaquant de la Juventus personnifie à merveille cette Serbie audacieuse qui est enfin digne du passé de la grande équipe de l'ancienne Yougoslavie.

Si la Suisse se qualifie, elle affrontera en huitièmes de finale une équipe du Groupe H dans lequel figurent le Portugal, l'Uruguay, le Ghana et la Corée du Sud. Mais comme le souligne avec sagesse Murat Yakin, c'est encore de la musique d'avenir.

ATS
Catégories