Un HC Viège en «mode playoffs» remporte le dernier derby valaisan de la saison régulière

HC Viège-HC Sierre ©Rhône FM
Hockey
Justin Grept
Responsable des sports

Le quatrième et dernier derby valaisan de la saison régulière de Swiss League a été largement remporté par le HC Viège (3-0). Au-delà du score, les Sierrois n'ont pas eu l'attitude nécessaire pour obtenir davantage.

En hockey sur glace, le HC Viège a pris sa revanche dans le derby valaisan de Swiss League. Battus à Graben après prolongation la semaine dernière, les Haut-Valaisans ont pris le meilleur sur le HC Sierre mardi soir à la Lonza Arena. Le score est clair: 3-0. 

Une première réussite du capitaine Raphaël Kuonen sur la sirène de fin du 1e tiers – et alors que les Viégeois évoluaient à 5 contre 4 – et un deuxième but de Stefan Spinell en début de 2e période à la suite d’une perte de puck après une chute en zone défensive de Sierrois Eliot Meyrat ont suffi pour semer le doute dans les rangs des Rouge et Jaune. La troisième réalisation a été l’œuvre de Marc Steiner à la 42e. Le HC Viège a été efficace et pragmatique. Tout ce qu’avait demandé son entraineur Daniel Wobmann. «Avant le match, j’ai dit aux gars qu’il fallait entrer dans cette rencontre avec des critères de playoffs, c’est-à-dire jouer simple, ne pas prendre trop de pénalité et être discipliné. On l’a fait, cette victoire est méritée.»

«J’ai dit aux gars de jouer en mode playoffs, c’est-à-dire simple, sans prendre trop de pénalité et en étant discipliné.» Daniel Wobmann, coach du HC Viège

L’équipe de Daniel Wobmann est donc, déjà, en mode playoffs? «Oui, on est obligé. Vu notre situation, chaque match compte et on n’a encore rien de certain par rapport à notre objectif qui est de terminer dans le top 6. Dans cette optique, la performance de l’équipe dans ce derby a fait du bien.» 

Dany Gelinas déçu de son équipe

Grâce à cette victoire, le HC Viège reprend cette fameuse sixième place directement qualificative pour les playoffs au HC Sierre. A six matches de la fin de la saison régulière, il a son destin entre ses patins. Avec un calendrier qui semble abordable. Mais l’attaquant de la Lonza Arena Evgenï Chiriaev ne veut pas s’emballer. «On est en bonne position, mais il ne faut sous-estimer personne. On doit prendre tous les matches au sérieux, jouer discipliner et soigner les petits détails.» 

«Ce mauvais match vient gâcher un gros travail qui a été fait en amont et hypothèque énormément nos chances de finir dans le top 6.» Dany Gelinas, coach du HC Sierre   

Dans l’autre camp, les mines étaient forcément plus fermées après ce revers dans le derby, le troisième de la saison. A l’heure de l’analyse, le coach du HC Sierre Dany Gelinas a fait preuve de lucidité. «On a fait un mauvais match. On a pas mis assez d’intensité et de détermination. Sur une rencontre de cette importance, c’est problématique. C’est dommage car ça vient gâcher un gros travail qui a été fait en amont et ça hypothèque énormément nos chances de finir dans le top 6. Si je suis déçu de mon équipe ? Ce soir, oui, parce que c’était un match important et on a réussi à élever notre niveau de jeu comme on a pu le faire, et comme on aurait dû le faire.

Bezina l’a «en travers de la gorge» 

La déception a aussi gagné le vestiaire. Surtout une semaine après avoir, face au même adversaire, réussi à rendre une copie bien plus séduisante. Tentative d’explication du défenseur Goran Bezina. «Ils ont ajusté leur jeu, et jouer sur la route ou à la maison, ce n’est pas le même match. Mais on aurait dû faire un plus grand effort. C’est ça qui me reste en travers de la gorge. Tu peux perdre 3-0, mais pas comme ça. On était pas à la hauteur de l’enjeu ce soir. »

Actuellement 7e du classement de Swiss League, le HC Sierre a encore cinq matches en saison régulière pour espérer retrouver la 6e place. Le prochain est prévu vendredi soir sur la glace de Zoug Académy. Le HC Viège se déplace jeudi déjà à Winterthur.

JG
Thèmes liés à l'article
Hockey sur glaceHC ViègeHC Sierre
Catégories
Dossier HC Sierre
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
DiamondsSAM SMITH