Un exercice très fructueux pour Raiffeisen

Raiffeisen a connu l'année dernière une croissance dans toutes ses lignes de métier, notamment dans le coeur de métier que sont les crédits. (archives) ©KEYSTONE/GAETAN BALLY
Banques
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La coopérative bancaire Raiffeisen a connu l'année dernière une croissance dans toutes ses lignes de métier, notamment dans le coeur de son activité que sont les crédits.

Des charges plutôt maîtrisées ainsi que des variations favorables de provisions et de correctifs de valeur ont fait bondir les résultats.

Le bénéfice net s'est étoffé de 24,2% à 1,07 milliard de francs, indique jeudi le numéro trois bancaire helvétique. Cité dans le communiqué, le directeur général parle d'un "excellent résultat". "L'augmentation de tous les postes de produit indique que le groupe a fortement progressé en termes de performance opérationnelle", souligne-t-il.

La hausse s'est manifestée notamment au niveau des volumes, les créances hypothécaires ayant progressé de 3,2% à 196,36 milliards de francs. Dans son communiqué, l'établissement saint-gallois revendique une qualité "élevée" du portefeuille immobilier et une part de marché inchangée de 17,6% dans son activité de base.

Les recettes se sont étoffées de 10,6% à 3,38 milliards de francs. Cette croissance est imputable notamment aux opérations porteuses d'intérêts, dont le résultat brut s'est bonifié de 2,2% à 2,40 milliards.

Raiffeisen, qui figure parmi les cinq banques suisses considérées comme systémiques, a procédé à la dissolution de provisions pour défaillance de crédit à hauteur de 12,1 millions de francs, contre une constitution de réserves de 52,5 millions en 2020. Cette différence a fait bondir de 5,1% le résultat net des opérations d'intérêts, à 2,41 milliards.

Contexte "exigeant"

Les commissions se sont envolées de 18,8% à 536,1 millions de francs. La volatilité sur les marchés boursiers a dopé l'activité de gestion, dont le volume s'élevait à 247,1 milliards à fin décembre. Raiffeisen a enregistré l'année dernière des entrées nettes d'argent de 19,3 milliards.

Les opérations de négoce ont bondi de 13,9% à 244,6 millions, tandis que les autres résultats ordinaires ont presque été doublés (+94%) à 188,7 millions.

Les charges ont pris de l'embonpoint (+4,3% à 1,89 milliard de francs) mais la progression est proportionnellement moins importante que celle des revenus. Le rapport entre les frais et les recettes a ainsi été amélioré de 3,4 points de pourcentage à 56,0%. Pour chaque franc gagné, Raiffeisen doit ainsi débourser 56 centimes pour couvrir ses dépenses.

Après la prise en compte des correctifs de valeur de 217,4 millions (274 millions en 2020), le résultat opérationnel s'est inscrit à 1,27 milliard de francs, soit une hausse de plus de 31%.

La somme au bilan a crû de 9,6% à 284,49 milliards de francs, dont 201,73 milliards de dépôts clientèle (+5,9%).

A fin 2021, le groupe employait 11'465 personnes pour 9492 équivalents plein temps, en légère hausse, et exploitait 824 succursales, contre 820 douze mois auparavant.

Pour l'exercice en cours, Raiffeisen évoque un contexte toujours "exigeant", en raison notamment de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. La coopérative bancaire table néanmoins sur une "marche des affaires solide", sans fournir des prévisions chiffrées.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus