Trois expulsions, deux buts et une défaite sans appel du FC Sion à Lucerne

Les esprits se sont échauffés à Lucerne mais le FC Sion est reparti battu de la Swissporarena ©Keystone-ats
Football
Hugo Da Custodia
Journaliste RP

Le FC Sion est passé à côté de son sujet samedi à la Swissporarena. Lors de la 6ème journée de Super League, la formation valaisanne a été battue 2-0 par Lucerne. À la mi-temps, la messe semblait dite et les trois expulsions dans le camp lucernois n’y ont rien changé.

Moins tranchants, moins adroits que lors premières journées de Super League, les joueurs du FC Sion ont passé une bien mauvaise soirée samedi à Lucerne. Avec d’abord un début de match complètement raté et le 1-0 encaissé après moins de deux minutes de jeu. L’œuvre de Dejan Sorgic. La suite n'a pas été meilleure pour la formation valaisanne qui a concédé un deuxième but au passage de la 25ème minute (doublé de Sorgic).

« Même avec trois hommes de plus sur le terrain nous n’avons pas trouvé de solutions. » Anto Grgic

Privés de ballon, dépassés par la vitesse d’exécution lucernoise, les joueurs sédunois étaient empruntés à mi-terrain. Surtout en début de match mais finalement lors de toute la partie. « Même avec trois hommes de plus sur le terrain nous n’avons pas trouvé de solutions », expliquait Anto Grgic, tête basse à l’heure de l’interview. Le capitaine du FC Sion ne pouvait que dresser un constat d’impuissance.

Trois rouges qui ne changent rien

Car oui, la formation valaisanne a eu des évènements favorables dans cette partie. Et notamment trois expulsions qui sont venues sanctionner les Lucernois. Frydek quittait ses partenaires avant le thé. Il était imité par Dräger et Schürpf en fin de match. Avec un, deux ou trois joueurs de plus sur la pelouse, le FC Sion n’a jamais trouvé les espaces nécessaires pour développer son jeu.

« Nous n’avons pas réussi à jouer comme lors de nos derniers matches. » Anto Grgic

« Quand une équipe est en infériorité numérique, elle fait preuve de beaucoup de solidarité », disait Nathanaël Saintini. « Lucerne a fait un bloc devant le but », complétait Anto Grgic avant d’enchaîner. « Nous n’avons pas réussi à jouer comme lors de nos derniers matches. Cela ne dépend que de nous. Il faut que l’on analyse ça et que l’on retrouve notre jeu. »

La surprise Saintini

En fin de match, c’est encore Lucerne qui s’est créé les meilleures occasions. Et sans une bonne prestation du portier Heinz Lindner, le score final aurait pu être bien pire que ce 2-0. L’entraîneur du FC Sion, Paolo Tramezzani, n’a d’ailleurs pas manqué de saluer le mérite de l’adversaire pour expliquer cette défaite. Malgré ce revers, un point positif est à signaler du côté valaisan : la présence de Nathanaël Saintini sur le terrain. Blessé au genou lors du match de Coupe de Suisse contre Chênois, le défenseur a vécu une récupération quasi miraculeuse.

« Je serai au FC Sion jusqu’à la fin de la saison. » Nathanaël Saintini

« Avec le staff médical, on a mis en place un programme de soins. J’ai repris les entraînements jeudi, avec le ballon. Et on a tout fait pour que je puisse être apte à jouer ce match. Je voulais absolument aider les copains. » Rassuré sur le plan physique, Nathanaël Saintini a aussi donné des garanties sur son avenir immédiat. « Je serai au FC Sion jusqu’à la fin de la saison ». Voilà qui est clair. La formation valaisanne, qui attend peut-être des renforts d’ici la fin du mercato, n’aura pas à compenser un départ impromptu. Du moins pas celui de son défenseur, qui sera de nouveau précieux lors du prochain match à domicile. Lors de la 7ème journée, les Valaisans accueilleront le FC Bâle, le samedi 3 septembre dès 18h à Tourbillon.

HDC
Thèmes liés à l'article
FootballFC SionSuper League
Catégories
Dossier FC Sion