Sulzer voit son bénéfice rebondir en 2021, comme attendu

Le siège de Sulzer à Winterthour. Le groupe Sulzer a vu son bénéfice rebondir en 2021. (archives) ©KEYSTONE/MELANIE DUCHENE
Industrie
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le groupe industriel Sulzer a bouclé 2021 sur un bénéfice qui a rebondi, doublant par rapport à 2020. L'entreprise winterthouroise annonce en outre la nomination de Thomas Zickler au poste de directeur financier, qui succédera à Jill Lee plus tard dans l'année.

Sulzer a bouclé 2021 sur un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 140,7 millions de francs, quasiment le double de celui de l'exercice précédent, précise Sulzer vendredi dans un communiqué. L'entreprise proposera le versement d'un dividende de 3,50 francs par action, après 4,00 francs au titre de 2020, alors que la division APS faisait encore partie du groupe.

Les entrées de commandes ont augmenté de 3,9% à 3,17 milliards de francs et le chiffre d'affaires de 6,3% à 3,16 milliards. L'excédent d'exploitation (Ebita) a progressé de 15,1% à 293,3 millions, pour une marge afférente de 9,3%, après 9,0% en 2020.

Activités dans l'énergie à la peine

Dans le détail, le chiffre d'affaires a crû de 7,1% à 1,39 milliard pour la division pompes, de 3,7% à 1,12 milliard pour la division services et de 9,4% à 649 millions pour la division chemtech. Quant aux entrées de commandes, c'est également pour cette dernières division qu'elles ont été les plus dynamiques, en hausse de 9,5%.

Le secteur énergie, au sein de la division pompes, a pour sa part été malmené, avec un recul des entrées de commandes de 22,6%, mais le marché amorce son redressement, a indiqué Grégoire Poux-Guillaume, directeur général, cité dans le communiqué. Les entrées de commandes ont progressé dans toutes les régions sauf dans la zone Asie-Pacifique, en raison de la pandémie.

La flexibilité des processus d'approvisionnement et de production a également permis d'atténuer les effets négatifs des perturbations des chaînes d'approvisionnement, indique Sulzer.

Résultats conformes aux attentes

La copie rendue par le groupe industriel zurichois correspond peu ou prou aux prévision des analystes sondés par AWP, avec des chiffres dans le milieu de la fourchette des estimations.

Pour 2022, la direction de Sulzer prévoit une hausse des commandes de 3 à 5% et une croissance organique du chiffres d'affaires hors division Energie de 4 à 6%, ou de 2 à 4% y compris cette dernière. La marge opérationnelle doit atteindre environ 10%.

Le groupe s'attend à ce que les marchés poursuivent leur croissance malgré les incertitudes liées à la pandémie, les problèmes d'approvisionnement, l'inflation et les resserrements de politique monétaire. Depuis le début de l'année, Sulzer constate que les commandes entrent à un rythme "soutenu".

Enfin, lors de la prochaine assemblée générale, le conseil d'administration proposera d'élire Heike van Kerkhoff et Markus Kammüller. Ils doivent remplacer Peter Löscher et Gerhard Roiss, dont les départs avaient déjà été annoncés.

ATS
Catégories