« On souhaitait absolument maintenir les championnats suisses de ski alpinisme » : Malik Fatnassi

Malik Fatnassi ©Keystone-ats
Ski alpinisme
Hugo Da Custodia
Journaliste RP

Deux épreuves des Championnats suisses de ski alpinisme seront disputées à Morgins ce week-end. Prévues initialement à Crans-Montana, ces courses auraient pu être tout simplement être annulées. La volonté du Club Alpin Suisse en aura décidé autrement.

On vous en parlait en début de semaine, les championnats suisses de ski alpinisme se dérouleront à Morgins ce week-end. Prévues à Crans-Montana, les épreuves de sprint et de verticale ont déménagé dans le Bas-Valais. En cause : la mise en quarantaine de bénévoles et de membres du comité d’organisation du Haut-Plateau.

« On a choisi Morgins car on devait trouver une destination avec des connaissances et pouvoir compter sur un comité d’organisation déjà rôdé. » Malik Fatnassi

Le Club Alpin Suisse, qui chapeaute ces courses, a donc disposé d’à peine quelques jours pour trouver un plan B. Malik Fatnassi, Chef du sport de performance au sein du CAS, détaille le processus de réattribution de ces épreuves. « Au vu de la situation, cela devenait vraiment difficile pour les organisateurs de Crans-Montana de maintenir l’évènement. Nous avons donc pris la décision, d’un commun accord, de reprendre le lead avec le Club Alpin et de trouver un autre endroit. » Et pourquoi Morgins alors ? « Il nous fallait trouver une autre destination avec des connaissances, répond-il. Il fallait aussi pouvoir compter sur un comité d’organisation déjà rôdé et qui dispose de son propre matériel. »

L’importance d’avoir des courses

Maintenus aux mêmes dates mais replacés à un autre endroit, ces championnats suisses de sprint et de verticale auraient aussi pu simplement être annulés. Visiblement cette option n’était pas sur la table. Malgré la hausse des cas de Covid et l’incertitude ambiante, il était clair pour le Club Alpin Suisse que ces épreuves devaient être maintenues. « On souhaite absolument les garder, reprend Malik Fatnassi. Dans cette période de pandémie, c’est important de permettre aux athlètes de pratiquer leur sport en compétition. On voulait aussi éviter la situation de l’année dernière lorsque tout avait été annulé. »

« Certains athlètes sont aux portes de l’équipe nationale. C’est grâce à des épreuves comme les championnats suisses qu’ils peuvent prouver leur niveau. » Malik Fatnassi 

Autre aspect primordial, le CAS profite de ces rendez-vous pour peaufiner son équipe et établir ses sélections pour les grands championnats. « Certains athlètes sont aux portes de l’équipe nationale et donc de la Coupe du monde. C’est grâce à des épreuves comme les championnats suisses qu’ils peuvent prouver leur niveau. »

Un bon test pour Morgins

Il faut aussi dire que les épreuves de verticale et de sprint concernent, à priori, moins de participants que l’individuelle. Elles sont donc plus faciles à mettre sur pied.

« C’est un bon moyen de découvrir les parcours de la manche de Coupe du monde qui se déroulera à Morgins à la fin du mois. » Malik Fatnassi

Et pour la station de Morgins, les championnats suisses de ce week-end, repris au pied levé, représentent aussi une bonne répétition générale avant une autre échéance importante. « Cette station se prête très bien pour les épreuves courtes comme le sprint et la verticale, explique Malik Fatnassi. C’est aussi un bon moyen de découvrir les parcours de la manche de Coupe du monde qui se déroulera à Morgins à la fin du mois. On se réjouir de pouvoir les tester avant d’accueillir les meilleurs athlètes de la planète. »

Le sprint des championnats suisses de ski alpinisme se tiendra samedi en nocturne, dès 17h30. La dénommée course verticale se déroulera dimanche matin dès 10h à la Foilleuse.

HDC
Thèmes liés à l'article
Ski alpinismeMorginsClub Alpin Suisse
Catégories