«Si la Patrouille des Glaciers devait partir demain, elle aurait lieu»

Justin Grept
Responsable des sports

Manque de neige, températures élevées. La météo actuelle met-elle en péril la tenue de la Patrouille des Glaciers, dans un mois ? Organisateurs et spécialistes clament que non.

Le manque de neige et les températures élevés de ces derniers jours ne mettent pas en péril la tenue, dans un mois, de la Patrouille des Glaciers. C’est ce qu’assure l’organisation dans un message publié vendredi sur son site internet. L’objectif est de calmer les inquiétudes grandissantes dans le milieu du ski alpinisme, où beaucoup mettent en doute la faisabilité d’une course en Zermatt et Verbier. Pour le nivologue chez MeteoRisk Robert Bolognesi, il y a de fortes probabilités que la PdG 2022 ait lieu… justement car les précipitations ont été faibles jusqu’à aujourd’hui.

Les crevasses, une problématique réelle que l’organisation de la Patrouille des Glaciers analyse avec attention. Écoutez le chef sécurité de la course Jean-Michel Bournissen. 

Jean-Michel Bournissen de préciser que le tracé peut être adapté, comme il l’a été lors d’éditions précédentes. 

 

La Patrouille des Glaciers 2022 est prévue du 25 avril au 1e mai prochains.
 

JG
Thèmes liés à l'article
Catégories