Sandra Latorre, une Sédunoise au sommet du football africain

Sandra Latorre ©DR
Football
Justin Grept
Responsable des sports

Rencontre avec une Valaisanne qui est dans les hautes sphères de foot africain. Depuis un an, Sandra Latorre a quitté Zurich et la FIFA pour la Confédération africaine de football (CAF).

Prenons un peu le large. Direction l’Afrique, et plus précisément le Cameroun, où s’est achevé il y a deux semaines la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Au cœur de son organisation, une Valaisanne. Sandra Latorre est en effet cheffe du secrétariat général de la CAF - la Confédération africaine de football. La Sédunoise était de passage en Valais en début de semaine dernière. De retour de Côte d’Ivoire – hôte de la prochaine coupe d’Afrique des nations – et avant repartir pour le Congo, Sandra Latorre s’est arrêtée dans les studios de Rhône FM.

On a commencé par lui demander quel regard elle portait sur la CAN 2021, qui a donc pris fin il y a deux semaines au Cameroun.

«C’est très difficile d’organiser une compétition de ce genre en Afrique. Le bilan est positif», estime Sandra Latorre

On l’a entendu, Sandra Latorre compte bien prendre part à ce développement du football africain, convaincue du potentiel et de la marge de progression de ce sport sur le continent. Et pourtant, quand on lui a proposé de partir pour l’Afrique, Sandra Latorre n’était pas spécialement emballée.

«L’Afrique vous prend le cœur, les tripes. La passion du foot y est supérieure à celle qu’on connait en Europe», analyse Sandra Latorre

Sandra Latorre, 40 ans, a grandi à Sion. Elle y a vécu jusqu’à ses 25 ans, avant de partir pour le Tessin, puis l’Allemagne et enfin Zurich. Aujourd’hui, elle est en poste au Caire, en Egypte, siège de la CAF. En un an en Afrique, elle a déjà visité 16 pays du continent. Un périple qui s’est fait avec une constante: son amour pour le football. 

«Le football permet de sortir des jeunes de la rue», apprécie Sandra Latorre
JG
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
Mon AmourSTROMAE