Roberto Schmidt à la tête du gouvernement valaisan

Roberto Schmidt, conseiller d'Etat en charge des finances  ©Keystone-ats
Conseil d'Etat
Nathalie Terrettaz
Journaliste RP

Dès le 1er mai 2022 et jusqu’au 30 avril 2023, le Gouvernement sera présidé par Roberto Schmidt. Un accent particulier sera mis sur le développement durable. Au programme: élaboration d’une loi sur le climat et présentation du plan climat du canton du Valais.

Le chef du Département des finances et de l’énergie Roberto Schmidt, élu au Gouvernement en 2017, deviendra président du Conseil d’Etat dès le dimanche 1er mai. La vice-présidence est confiée au chef du Département de l’économie et de la formation, Christophe Darbellay, également élu au Conseil d’Etat en 2017.

Développement durable

Durant son année présidentielle, Roberto Schmidt entend accélérer la mise en oeuvre des principes du développement durable, comme prévu dans le programme gouvernemental, indique le canton dans un communiqué.
Cela passe notamment par la poursuite des travaux relatifs à la révision de la loi sur l’énergie, ou encore à la nouvelle loi sur les transports publics et la mobilité douce quotidienne. Il s’agira également de mettre en consultation, puis de présenter au Grand Conseil un projet de loi sur le climat, avant d’adopter le plan climat du canton du Valais. Face à l’urgence climatique, le canton entend ainsi se doter d’un programme de mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation au changement climatique.

L'année de Frédéric Favre

L'année présidentielle de Frédéric Favre a été marquée par la mise en place de la nouvelle législature, les travaux législatifs liés à la médiation administrative et à la révision de la loi sur l’information du public, la protection des données et l’archivage, la mise à jour du programme gouvernemental et la poursuite de la gestion de la crise liée à la pandémie de COVID-19.
Un dispositif cantonal a également été mis en place pour l’accueil des réfugiés en provenance d’Ukraine. Cet effort sera poursuivi dans les mois à venir, afin de mettre en place les meilleures conditions possibles pour leur hébergement, leur intégration et la scolarisation des enfants.
 

NT/c