Regez et Fiva signent le doublé en skicross

Ryan Regez s'est paré d'or en devançant Alex Fiva vendredi à Pékin ©KEYSTONE/AP/Francisco Seco
JO 2022
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le skicross helvétique a retrouvé des couleurs au lendemain de la disqualification de Fanny Smith, privée du bronze par le jury.

Ryan Regez et Alex Fiva ont même tout simplement signé un doublé vendredi à Pékin, offrant à la Suisse ses 13e et 14e médailles dans ces JO.

"C'est incroyable. Champion olympique!", s'est exclamé face caméra Ryan Regez, au bord des larmes dans l'aire d'arrivée. Le Bernois de 29 ans a affiché une insolente maîtrise en finale, faisant toujours la course en tête devant un Alex Fiva tout aussi impressionnant vendredi dans le Genting Snow Park.

Ce doublé est le 12e de l'histoire pour la Suisse dans des Jeux d'hiver, le deuxième en ski freestyle après celui réalisé par Sarah Höfflin et Mathilde Gremaud en slopestyle en 2018. Il est même le deuxième en l'espace de 24 heures, Michelle Gisin ayant devancé Wendy Holdener jeudi dans le combiné alpin.

Regez sur un nuage

Ryan Regez a devancé de 0''26 Alex Fiva pour devenir le deuxième champion olympique suisse de skicross, douze ans après le sacre de Mike Schmid à Vancouver pour l'apparition de la discipline au programme des Jeux. Il évolue sur un nuage depuis les courses d'Idre Fjäll, où il avait remporté les deux courses disputées fin janvier pour prendre la tête de la Coupe du monde.

Si Ryan Regez vivait sa première expérience olympique, Alex Fiva a quant à lui dû attendre ses troisièmes Jeux pour cueillir enfin une médaille. Décevant tant à Sotchi (31e) qu'à PyeongChang (9e) alors qu'il faisait déjà partie des favoris, le Grison de 36 ans saura se satisfaire de cette deuxième place, conquise un an après la quête de son premier titre mondial.

Détraz éliminé en 8es de finale

Le rêve olympique avait en revanche pris fin prématurément pour les deux derniers Suisses en lice. Le Grison Joos Berry a été éliminé en quarts de finale, terminant 4e et dernier de sa série. Le Vaudois Romain Détraz, déjà peu à l'aise dans la manche qualificative (27e sur 32), avait quant à lui été éliminé dès les 8es de finale.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
Love TonightSHOUSE