Ralph Pfäffli: "Du jamais-vu"

Ralph Pfäffli est consterné par la disqualification de Fanny Smith. ©KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
JO 2022
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'indignation régnait dans le camp suisse et au-delà après la disqualification de Fanny Smith en finale du skicross des JO. L'entraîneur national Ralph Pfäffli a parlé d'une "journée noire".

L'épreuve s'est conclue dans la confusion après la douche glacée subie par Fanny Smith, privée de la médaille de bronze après coup par le jury pour "un contact intentionnel" (avec sa concurrente, l'Allemande Daniela Maier, finalement 3e) tout sauf évident aux yeux de nombreux spécialistes et observateurs.

Ralph Pfäffli a répété sur tous les tons que la manoeuvre reprochée à Fanny Smith n'avait rien d'intentionnel. "Personne ne comprend cette décision. Il y a eu touchette, un contact entre les skis à une vitesse de 50 ou 60 km/h alors que les concurrentes étaient chahutées à l'approche d'un saut. Parler d'un contact intentionnel de la part de Fanny Smith relève d'un non-sens absolu. Je crois que même pas Daniela Maier n'a envisagé ne serait-ce qu'un instant qu'il y ait eu une infraction au règlement. S'il avait dû y en avoir une, elle serait plutôt à mettre sur le compte de Marielle Thompson, qui a gêné du bras Fanny Smith dans le virage précédent", a expliqué le coach.

"Quelqu'un du snowboard"

Selon lui, "le jury n'a toujours pas compris qu'une simple touchette des skis peut avoir une grande influence sur la conduite de ceux-ci".

Ralph Pfäffli, qui a 20 ans de carrière derrière lui, est allé jusqu'à mettre en cause la compétence des juges: "Dans le jury siège notamment un membre qui vient du snowboard. Un autre est Allemand. Est-ce que cela a eu une influence? Je ne veux pas juger."

"Ce n'est pas la première fois que des décisions incompréhensibles sont prises, mais je n'ai encore jamais connu une telle immixtion du jury à ce niveau-là. En temps normal, je suis quelqu'un qui accepte les verdicts. Mais là, la pilule est très amère. Pour les quatre finalistes, le résultat à l'arrivée (avec Fanny Smith 3e) était valable. C'est une journée noire dans ma longue carrière."

L'entraîneur national éprouvait de la compassion pour sa protégée: "Pour Fanny Smith, c'est brutal. Une décision aussi incompréhensible a de quoi détruire une athlète. Fanny méritait clairement la médaille. Peut-être a-t-elle payé le fait d'être depuis longtemps dans le circuit, où elle est connue pour son habileté."

Ralph Pfäffli, qui examine un possible recours, craint que le temps lui fasse défaut et que les chances de succès d'une telle procédure soient bien minces.

ATS
Catégories