Première Neiges (10/10): Robin Briguet, un contre-la-montre pour participer aux JO

Robin Briguet ©Rhône FM
Série

Dixième et dernier épisode de notre série «Premières Neiges» avec Robin Briguet. Blessé, le skieur freestyle de Lens (22 ans) va tout tenter pour participer aux JO de Pékin.

On conclut ce mardi notre série «Premières Neiges». Pour ce dixième et donc dernier épisode, rencontre avec Robin Briguet. Le Lensard de 22 ans, adepte du ski freestyle, a passé les fêtes de fin d’année en Valais. Son programme de saison l’envoyait pourtant aux Etats-Unis jusqu’à la mi-janvier. Mais une chute lors des qualifications de la manche de coupe du monde de Copper Mountain le 11 décembre dernier en a décidé autrement. Verdict : déchirure des ligaments croisés antérieurs du genou droit.

«J’ai tout de suite eu du plaisir d’être sur les skis, à la montagne. Je m’épanouis dans ce contexte.» Robin Briguet

Blessé, Robin Briguet est contraint d’observer les montagnes enneigées depuis son canapé. Avec évidemment l’envie de les dévaler. Il faut dire que le spécialiste de halfpipe a développé très jeune un amour inconditionnel pour la neige. «J’ai commencé à skier à l’âge de deux ans et demi», se souvient-il. «J’ai tout de suite eu du plaisir d’être à la montagne, sur les lattes. Je m’épanouis dans ce contexte. Après, j’apprécie faire d’autres sports, comme la grimpe ou la moto. Mon père en a fait en compétition, j’aime aller en circuit avec lui. De manière plus globale, je suis attiré par les sports extrêmes.»  

Mais la préférence de Robin Briguet reste le ski. D’autant que le Valaisan partage cette addiction pour la glisse avec ses amis. Ce qui lui permet de vivre des moments forts. «J’ai un très bon souvenir d’une journée de l’hiver dernier. J’étais avec des copains à la Toula sur le domaine Crans-Montana. On n’était même pas dans le snow park, mais on profitait de l’endroit ensemble dans une bonne ambiance.»

Un espoir de participer aux JO

Robin Briguet prend aussi beaucoup de plaisir en compétition. Il espère d’ailleurs la retrouver bientôt. Celui qui a terminé 12e du classement général de la coupe du monde de halfpipe en 2020 et en 2021 tentera ces prochains jours de rechausser les skis, armé d’une attelle pour stabiliser son genou droit. Avec un objectif : participer à ses seconds Jeux olympiques en février à Pékin.

«Ma priorité est de retourner sur les skis. Mais normalement, à cette période, je devrais travailler les dernières figures que j’ai en tête sur les airbags.»  Robin Briguet

Le contre-la-montre commence pour Robin Briguet. «Vu que c’est la saison olympique, les médecins m’ont offert cette possibilité de skier avec l’attelle. Si ça fonctionne, tant mieux, sinon j’aurais au moins essayé. Après, je n’ai pas beaucoup de temps. D’un côté, quand on se blesse, on a envie d’aller lentement pour bien se remettre. Mais de l’autre, j’ai envie d’être fixé. Normalement, à cette période, je devrais m’entrainer sur les airbags pour travailler les dernières figures que j’ai en tête. Ma chute me contraint à adapter mes priorités et de me concentrer sur mon retour sur les skis.» En 2018 lors des JO de Pyeongchang, Robin Briguet avait pris la 25e place du concours de halfpipe.

Une chute qui le prive de Dew Tour
Ultime épisode aujourd’hui de notre série «Premières Neiges». Comme dixième et donc dernier invité, le skieur freestyle Robin Briguet. Le Lensard de 22 ans qui a connu un coup d’arrêt inattendu à la mi-décembre.
«Après ma chute, je suis remonté sur les skis et ai fait encore une descente», explique Robin Briguet
JG
Catégories
Dossier Séries de Noël du service des sports
Les articles les plus lus