Pour ses 120 ans, le vélo-club Éclair de Sierre organise les championnats romands

Marc-André Elsig ©Rhône FM
Cyclisme
Justin Grept
Responsable des sports

Pour fêter ses 120 ans, le vélo-club Éclair de Sierre organise un critérium national. Il aura lieu samedi à Chippis. Parmi les participants: dix-sept Ukrainiens qui s'entrainent à Macolin.

Le vélo-club Éclair de Sierre organise samedi à Chippis les championnats romand et cantonaux. La compétition, critérium national, est organisée pour la première fois et permettra de décerner sept titres, un romand et six cantonaux. Une organisation que le vélo-club Éclair Sierre a obtenu sans difficulté, puisque, comme le reconnait le président du club Marc-André Elsig, «personne ne voulait le faire». 

Fêter dignement le jubilé

Le club valaisan s’est annoncé intéressé pour marquer le coup et fêter dignement ses 120 ans d’existence. Ce qui fait du vélo-club Éclair le plus ancien du canton. «C’est un des seuls clubs qui n’a jamais changé de nom en 120 ans. D’autres l’ont fait, mais le vélo-Club Éclair est resté tel quel depuis le début», souligne fièrement Marc-André Elsig.

Durant ses 120 ans d’histoire, le club a vécu des moments importants que rappelle Marc-André Elsig. «Il y a notamment eu une arrivée du Tour de Suisse, une autre du Tour de Romandie, un championnat national de la montagne… Depuis la création du club, c’est assez dingue ce que les anciens ont réussi à faire. On poursuit sur cette lancée. Pour ce critérium, tout le monde me disait que ce n’était pas le bon moment, avec le Covid, il ne fallait pas faire ça maintenant. Mais quand c’est le bon moment, il faut foncer. Cette année, avec nos 120 ans, c’était le bon moment.»

17 cyclistes ukrainiens invités

Marc-André Elsig n’exclut pas d’organiser cette course tous les ans, même si, pour cette première édition, le contexte a compliqué la tâche au comité au moment de rassembler les 15'000 francs de budget nécessaire à la tenue de la manifestation.

Une manifestation qui va accueillir dix-sept cyclistes ukrainiens. Pour les inviter, Marc-André Elsig s’est plié en quatre. «Il fallait faire quelque chose pour ces jeunes hommes et femmes qui s’entrainaient  à Macolin. Quand j’ai vu cela dans un journal, j’ai directement appelé Daniel Gisiger, ancien entraineur, national pour savoir ce qu’on peut faire. Il me dit qu’ils n’ont pas tous des vélos… J’ai donc fait un appel sur les réseaux sociaux, j’ai trouvé quatre vélos. Et on a invité ces gens en collaboration avec le GP Excelsior organisé le lendemain à Martigny.»
 

JG
Thèmes liés à l'article
Cyclismevélo-club Éclair Sierre
Catégories
Les articles les plus lus