Pour Nadal, les joueurs doivent être "préparés" face aux insultes

Pour Rafael Nadal, il vaut mieux être blindé face aux insultes. ©KEYSTONE/EPA/RAY ACEVEDO
Tennis
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Rafael Nadal a exprimé lundi son empathie à l'égard de Naomi Osaka, qui a craqué en plein match à Indian Wells après avoir été insultée par un spectateur.

Il a cependant estimé que les joueurs devraient être "préparés" à faire face à ce type de comportement.

"La réponse facile pour moi, ce serait de dire +Je me sens mal par rapport à ce qui est arrivé, ça ne devrait jamais se produire+", a déclaré l'Espagnol après sa victoire au 3e tour du tournoi californien face à Dan Evans, après avoir été interrogé sur les faits survenus samedi.

Mais, "dans le monde réel", il arrive que des spectateurs lancent des insultes ou soient hostiles, a poursuivi le vainqueur de 21 tournois du Grand Chelem: "Même si c'est terrible à entendre, on devrait être préparés à ça, non?"

Six mois après ses larmes de détresse devant la presse à l'US Open et neuf mois après son retrait de Roland-Garros, où elle avait refusé de répondre aux questions des médias, Naomi Osaka a de nouveau craqué samedi. En plein match, puis après son élimination au 2e tour à Indian Wells, la Japonaise a pleuré, blessée par une insulte prononcée dans le public - Naomi, tu es nulle!".

La Japonaise n'a pu réprimer quelques larmes, après s'être plainte de ce comportement auprès des officiels. La joueuse, en proie à de fréquents problèmes d'anxiété, a ensuite, de façon totalement inattendue, accepté de s'exprimer sur le court après sa défaite, un exercice visiblement éprouvant pour elle, qui a fait couler de nouvelles larmes sur ses joues.

"Il faut qu'on sache résister à ce type de problèmes, qui arrivent quand on est face à un public", a poursuivi Nadal.

"Je comprends que Naomi a beaucoup souffert de ses soucis de santé mentale. Tout ce que je lui souhaite, c'est de s'en remettre", a-t-il ajouté. "Mais dans la vie, rien n'est parfait, non? On doit être prêt à faire face à l'adversité", a-t-il conclu.

Murray embraye

Avant Nadal, l'Ecossais Andy Murray avait tenu des propos similaires après son élimination à Indian Wells, dimanche. "Evidemment, je suis désolé pour Naomi, c'est clair que ça la bouleverse énormément", avait dit l'ancien no 1 mondial.

"Mais c'est quelque chose qui a toujours fait partie du sport. Donc il faut être prêt pour ça d'une certaine manière et être capable de le supporter parce que ça arrive fréquemment dans tous les sports", avait-il aussi jugé.

ATS
Catégories