Pätz/Michel battus en finale par l'Ecosse

Alina Pätz et Sven Michel ont trouvé à qui parler samedi en finale. ©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Curling
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La Suisse repart du Championnat du monde de double mixte avec la médaille d'argent. A Thônex, Alina Pätz et Sven Michel se sont inclinés en finale devant les favoris écossais (7-9).

La Suisse repart du Championnat du monde de double mixte avec la médaille d'argent. A Thônex, Alina Pätz et Sven Michel se sont inclinés en finale devant les favoris écossais (7-9).

Le duo anglo-saxon formé d'Eve Muirhead et Bobby Lammie a d'emblée mis la pression sur son homologue alémanique. Les Ecossais ont inscrit quatre pierres dans le premier end. Et après deux reprises, ils menaient 5-0, ayant encore volé une pierre à leurs adversaires.

Les Suisses se sont accrochés et ont entretenu le suspense jusqu'au 6e end (6-7), avant de concéder deux points et de lâcher prise.

Les Ecossais auront survolé ce Championnat du monde, remportant leurs neuf parties du Round Robin (contre 7 pour la Suisse) et écrasant l'Allemagne en demi-finale. Eve Muirhead avait déjà remporté l'or olympique cette année à Pékin en curling à 4 avec la Grande-Bretagne, et Lammie l'argent chez les hommes.

Pätz/Michel de leur côté avaient été champions du monde de double mixte en 2011, sept ans avant que la discipline devienne olympique. Devant les caméras, ils ne prenaient pas trop ombrage samedi de cette défaite en finale.

"Nous avons fait du bon boulot tout au long de la semaine. Nous sommes contents. Quand on connaît un départ aussi mauvais qu'aujourd'hui, c'est très dur de revenir face à une équipe aussi forte", a dit Alina Pätz.

Sven Michel, sacré dans la discipline non seulement en 2011 avec Pätz mais aussi en 2018 aux côtés de Michèle Jäggi, a concédé sa première défaite en finale d'un Mondial mixte.

Le Bernois de 34 ans reste motivé. Il vient d'annoncer la poursuite de sa carrière en curling à 4, après la séparation du team Peter de Cruz dont il faisait partie. Il fera équipe avec Benoît Schwarz, Yannick Schwaller et Pablo Lachat, avec les JO 2026 dans le viseur.

ATS
Catégories