Patrizia Kummer peut s'entraîner malgré sa quarantaine

Patrizia Kummer peut s'entraîner malgré son isolement à Pékin. ©KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
JO 2022
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Patrizia Kummer bénéficie désormais d'une quarantaine allégée aux JO de Pékin. La championne olympique 2014 de snowboard a le droit de quitter sa chambre pour aller s'entraîner sur la neige.

Seule athlète à avoir accepté les trois semaines d'isolement imposées aux non-vaccinés, la Valaisanne semble se porter comme un charme, à entendre le ton enjoué de son interview transmise lundi par Swiss Ski et Swiss Olympic.

Elle a pu quitter son hôtel pékinois où elle avait été placée en quarantaine le 13 janvier pour rejoindre le Village olympique de Zhangjiakou. Elle y jouit de mesures allégées.

Ainsi, elle peut désormais quitter sa chambre par un transport spécial pour se rendre sur les pistes.

"Je bénéficie des mêmes conditions que les athlètes testés positifs", confie encore celle qui disputera le géant parallèle, le 8 février. Elle a précisé ne pas encore savoir précisément quand sa quarantaine se terminera.

A son hôtel à Pékin, la Haut-Valaisanne s'est sentie "comme à la maison". Le personnel de l'hôtel s'est montré"extrêmement aimable" et lui a offert de petits cadeaux.

Patrizia Kummer dit avoir "tellement de choses à faire" qu'elle n'a pas le temps de s'ennuyer.

Patrizia Kummer avait pris la vie du bon côté dès le début en déclarant il y a dix jours en visioconférence, face aux nombreux journalistes intéressés par son cas particulier, qu'"au moins elle n'aurait pas à souffrir du jet-lag", vu le temps écoulé entre son arrivée en Chine et sa compétition.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus