Nestlé conteste avoir subi une cyberattaque

La décision de Nestlé de continuer à vendre certains produits qualifiés d'essentiels en Russie soulève des protestations (archives). ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Alimentation
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Nestlé est la cible de pirates informatiques. Un groupe de hackers prétend avoir publié sur internet des données piratées au cours de la nuit de mardi à mercredi. Selon Nestlé, il n'en est rien et ces affirmations sont fausses.

Le groupe de pirates informatiques Kelvinsecurity a publié un petit échantillon de données via Twitter et prétend s'être emparé de 10 giga-octets de données. La diffusion de ces déclarations via le compte Twitter "LatestAnonPress", qui, selon ses propres dires, appartient au collectif de pirates Anonymous, a attiré une grande attention. Une vérification est toutefois difficile, Anonymous étant un groupe décentralisé.

L'affirmation selon laquelle Nestlé a été victime d'une cyberattaque et d'une fuite de données est dénuée de tout fondement, a rétorqué Nestlé dans une prise de position. Il s'agirait d'un cas survenu en février de cette année, lorsque des données de test et disponibles de toute façon publiquement ont été mises en ligne par erreur pendant une courte période.

Le cas a été rapidement examiné et il a été conclu qu'aucune autre mesure n'était nécessaire. "La cybersécurité est l'une de nos principales priorités", a ajouté Nestlé.

Sous le feu de la critique à cause des activités en Russie

Des groupes de pirates avaient sonné la charge contre Nestlé suite à l'appel resté vain du président ukrainien Volodymyr Zelensky au numéro un mondial de l'alimentaire de quitter la Russie. Nestlé a déclaré avoir stoppé toutes les importations et exportations de Russie, sauf pour les produits de base.

Dans le cadre de la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine, des pirates informatiques font régulièrement état de succès dans des cyberattaques.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus