MotoGP: le champion du monde serein avant les premiers tests

Fabio Quartararo veut gagner, tout simplement ©KEYSTONE/AP/RUI VIEIRA
Motocyclisme
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le champion du monde français Fabio Quartararo (Yamaha) ne ressent "pas de pression supplémentaire" avant de défendre son titre en MotoGP. Il l'a affirmé à la veille des premiers essais 2022 à Sepang.

"Je ne ressens pas cela comme une pression supplémentaire, parce que j'ai réalisé mon rêve d'enfant. Je l'ai fait!", a déclaré Quartararo (22 ans), premier Français champion du monde en catégorie reine. Il s'est exprimé lors d'un point presse virtuel depuis la Malaisie après la présentation de sa Yamaha YZR-M1 2022.

"La plupart des pilotes n'atteignent pas cet objectif, donc je ne ressens pas un poids supplémentaire sur mes épaules. En fait, c'est plutôt une motivation supplémentaire. Maintenant que j'ai goûté à la saveur du titre, je veux vivre ça à nouveau", a-t-il souri.

Gagner

Champion en 2021 devant l'Italien Francesco Bagnaia (Ducati), Quartararo aborde 2022 comme "un tout nouveau championnat. Je ne me dis pas que je vais défendre mon titre. Je pars en me disant que je veux gagner, c'est tout".

"Je n'ai jamais eu de problèmes avec la pression, excepté quand j'avais 15-16 ans et qu'on me comparait sans arrêt à Marc (Marquez)", a-t-il continué. "En 2020 j'avais vu un psychologue parce que je m'énervais trop facilement, mais depuis c'est fini. Je ne m'énerve plus pour des petites choses comme dans le passé", a estimé le Français.

Plus de puissance

Les deux journées à Sepang seront l'occasion pour tous les pilotes de tester leurs nouvelles montures. Quartararo, souvent battu ou du moins contesté par Bagnaia et d'autres pilotes Ducati l'an passé, demandait à Yamaha de lui donner plus de puissance. A-t-il été entendu ? "On verra demain (samedi), pour l'instant je ne sais pas grand-chose".

D'autres tests seront organisés après la Malaisie en Indonésie (11-12-13 février), avant le début de saison prévu au Qatar le 6 mars.

"Je ne ressens pas cela comme une pression supplémentaire, parce que j'ai réalisé mon rêve d'enfant. Je l'ai fait!", a déclaré Quartararo (22 ans), premier Français champion du monde en catégorie reine. Il s'est exprimé lors d'un point presse virtuel depuis la Malaisie après la présentation de sa Yamaha YZR-M1 2022.

"La plupart des pilotes n'atteignent pas cet objectif, donc je ne ressens pas un poids supplémentaire sur mes épaules. En fait, c'est plutôt une motivation supplémentaire. Maintenant que j'ai goûté à la saveur du titre, je veux vivre ça à nouveau", a-t-il souri.

Gagner

Champion en 2021 devant l'Italien Francesco Bagnaia (Ducati), Quartararo aborde 2022 comme "un tout nouveau championnat. Je ne me dis pas que je vais défendre mon titre. Je pars en me disant que je veux gagner, c'est tout".

"Je n'ai jamais eu de problèmes avec la pression, excepté quand j'avais 15-16 ans et qu'on me comparait sans arrêt à Marc (Marquez)", a-t-il continué. "En 2020 j'avais vu un psychologue parce que je m'énervais trop facilement, mais depuis c'est fini. Je ne m'énerve plus pour des petites choses comme dans le passé", a estimé le Français.

Plus de puissance

Les deux journées à Sepang seront l'occasion pour tous les pilotes de tester leurs nouvelles montures. Quartararo, souvent battu ou du moins contesté par Bagnaia et d'autres pilotes Ducati l'an passé, demandait à Yamaha de lui donner plus de puissance. A-t-il été entendu ? "On verra demain (samedi), pour l'instant je ne sais pas grand-chose".

D'autres tests seront organisés après la Malaisie en Indonésie (11-12-13 février), avant le début de saison prévu au Qatar le 6 mars.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus