Lourde défaite du Servette FC à St. Gall

Le dépit du portier servettien Jérémy Frick. ©KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
Football
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le voeu d'Alain Geiger n'a pas été exaucé. L'entraîneur servettien espérait enclencher une série à St. Gall après la victoire contre Lausanne. Il est tombé de haut.

Au kybunpark, les Genevois se sont inclinés 5-1 contre l'équipe qui est bien celle de ce début d'année. Ils ont été terrassés par l'un des leurs, Jérémy Guillemenot qui a réussi un assist sur le 1-1 de la 4e avant de signer un doublé (10e et 29e) pour forcer la décision. Servette avait pourtant réussi une entame parfaite avec l'ouverture du score d'Alex Schalk à la 2e minute. Introduit après le repos, l'Autrichien Fabian Schubert a enfin ouvert son compteur en Super League pour réussir, lui aussi, le doublé. Et pour saler une addition qui restera en-travers de la gorge des Genevois .

Malgré l'absence de Kastriot Imeri, Servette a, en effet, témoigné d'un certain tranchant en attaque. Mais les Genevois furent à la fois freinés dans leurs intentions par leur manque de résolution dans le dernier geste et par un arbitrage de place qu'ils avaient malheureusement déjà connu au kybunpark lors de la défaite 2-1 du 17 octobre dernier. Ils ont, en effet, été privés d'un penalty flagrant pour une faute de Basil Stillhart sur Moussa Diallo qui aurait pu leur permettre de revenir à 3-2.

On comprend mal pourquoi Sandro Schärer et le responsable de la VAR Stefan Horsiberger n'ont pas voulu voir la faute du défenseur saint-gallois. Leur erreur donne du corps à la théorie qui veut que les équipes latines seraient bien trop souvent lésées face à un adversaire alémanique lorsque ce dernier est dirigé par l'un des siens.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
OneU2