Les ventes de vélos en repli en 2021 après une année record en 2020

Au cours de l'année 2021, également marquée par la pandémie, la demande en vélo s'est maintenue, quoique légèrement inférieure au niveau inédit enregistré en 2020. (archives) ©KEYSTONE/GAETAN BALLY
Mobilité
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Au cours de l'année 2021, également marquée par la pandémie, la demande en vélo s'est maintenue, quoique légèrement inférieure au niveau inédit enregistré en 2020, a indiqué mercredi l'association suisse des fournisseurs de bicyclettes Velosuisse.

Les commerçants ont vendu pas loin de 494'000 vélos en 2021, un chiffre en baisse de 1,6% sur un an. Ce repli est à mettre sur le compte uniquement des vélos sans assistance électrique, la catégorie "sport" essuyant même un recul de 10% à 210'000 pièces. Les vélos de loisirs et de tous les jours ont également été moins recherchés, avec 97'000 (-0,7%).

La mode des vélos électriques continue de se propager, avec un bond de 9,4% des ventes, et ce après un chiffre déjà record en 2020. En tout, 187'000 e-bikes ont été vendus en 2021, après 171'000 en 2020. Cette catégorie a représenté plus d'un tiers des ventes totales de bicyclettes l'année dernière.

Les vélos à assistance électrique, limités à une vitesse de 45 kilomètres heure ont été particulièrement recherchés, avec une hausse de 17% des ventes.

Retards dans les commandes

La tendance très favorable enregistrée l'année dernière s'explique en partie par un effet de rattrapage. Habituellement une météo peu favorable comme celle connue au printemps et à l'été 2021, aurait dû conduire à une importante baisse des ventes de vélos. Mais cela n'a pas été le cas, ce qui laisse croire à l'association professionnelle qu'une part des ventes de 2021 trouve son origine dans des commandes passées en 2020 et livrées avec retard.

Les difficultés dans les chaînes d'approvisionnement ont ainsi également touché les marchands de vélos. La forte demande, en particulier pour les vélos électriques, s'est confrontée à des capacités de production limitées, en raison des mesures sanitaires prises pour endiguer la pandémie ainsi que des pénuries de matières premières.

En 2022, la demande devrait rester solide, surtout si la météo est meilleure que l'année dernière.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus