Les quatre Suisses qualifiés sans briller

Kilian Peier a été chahuté lors de son saut en qualifications. ©KEYSTONE/EPA/VASSIL DONEV
JO 2022
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La finale du concours olympique au grand tremplin, samedi à Zhangjiakou, s'annonce difficile pour les Suisses. Le meilleur d'entre eux en qualifications, Simon Ammann, s'est classé 24e vendredi.

Le quadruple champion olympique saint-gallois s'est posé à 121,5 m, assez loin de son meilleur saut (133 m) réussi la veille à l'entraînement. Son objectif, a minima, sera de franchir le cut de la première manche samedi (top 30) afin d'accéder à la manche finale.

Killian Peier a joué de malchance. Le vent soufflait fort latéralement au moment où il s'est élancé. Le Vaudois a été bien chahuté en l'air et n'a pu faire mieux que 115 m (39e). Le sauteur de La Sarraz n'a toujours pas trouvé ses marques en Chine et était ressorti fort marri de son concours au petit tremplin dimanche passé (37e).

Gregor Deschwanden et Dominik Peter ont également franchi le cap de ces qualifications. Les 50 premiers sur 56 partants validaient leur ticket pour le concours. Deschwanden (29e) a atterri à 119 m, et Peter à 115 m (34e).

Les deux Norvégiens Marius Lindvik (1er avec 136,4 pts pour 135 m) et Halvor Egner Granerud (2e avec 131,6 pts/133,5 m) ont diminué ces qualifications, devant le revenant Slovène Peter Prevc (128,3/131), sacré lundi dans l'épreuve mixte avec sa sélection.

L'Autrichien Stefan Kraft (4e) et le Japonais Ryoyu Kobayashi (9e), sacré au petit tremplin, font figure avec les Norvégiens de favoris pour la finale.

ATS
Catégories
album_image
En ce moment
Back in BlackAC DC