Les meilleurs espoirs romands de lutte suisse ont rendez-vous à Loèche-les-Bains ce week-end

Fête romande de lutte des espoirs
Lutte suisse
Christophe Moreillon
Journaliste sportif

Loèche-les-Bains vivra au rythme de la lutte suisse ce week-end. La station haut-valaisanne accueille dimanche la fête romande des espoirs. Les élites régionales ouvriront le bal samedi.

De la sciure, des culottes en toile de lin et du schlager. Loèche-les-Bains fera la part belle aux traditions ce week-end. La station haut-valaisanne vivra au rythme de la lutte suisse avec une fête régionale des élites samedi et, surtout, la fête romande des espoirs dimanche.

Pas besoin d’infrastructures temporaires

«La lutte suisse fait partie du patrimoine ici», explique Florent Moos, responsable médias de l’événement. «On avait déjà accueilli la fête romande des élites en 2019 et la tradition veut que l’on organise celle des espoirs dans les deux ans qui suivent.» Le covid étant passé par là, les festivités ont été repoussées à des jours meilleurs, jusqu’à être fixées à ce week-end. «On a la chance de disposer d’infrastructures déjà existantes. Cette fête aura lieu dans la patinoire donc toutes les tribunes et les cantines sont déjà en place. Malgré tout, la semaine a été chargée pour l’organisation. La principale tâche a bien sûr été de mettre en place les ronds de sciure.»

«Dans toutes les catégories en lice, le plateau sera très relevé.»Florent Moos, responsable médias de la fête romande de lutte des espoirs

Des ronds de sciure dans lesquels ils seront près de 220 jeunes à lutter pour espérer décrocher l’une des couronnes mises en jeu. «Une bonne partie d’entre eux sont valaisans», explique Florent Moos. «Mais la lutte s’est aujourd’hui établie dans tous les cantons. Beaucoup de clubs venant d’un peu plus loin seront de la partie. Dans toutes les catégories en lice, des U9 aux U16, le plateau sera très relevé.»

Répétition générale de la fête fédérale de 2024

Ces deux jours de fête au pied de la Gemmi doivent tout de même permettre de renforcer la cote de popularité d’un sport majoritairement reconnu de l’autre côté de la Sarine. «C’est vrai mais pour moi, la Romandie est en train de rattraper son retard sur la Suisse allemande», affirme Florent Moos. «De plus en plus de jeunes se mettent à ce sport. D’ailleurs, un autre motif de réjouissance est l’organisation de la fête fédérale des espoirs à Bramois en 2024. Un événement pour lequel le nôtre fait en quelque sorte office de répétition générale.»

«On sait que c’est un week-end chargé d’un point de vue des manifestations. Certaines personnes devront certainement faire des choix.»Florent Moos, responsable médias de la fête romande de lutte des espoirs

Les organisateurs de ce rassemblement des meilleurs jeunes lutteurs romands espèrent accueillir entre 1'000 et 1'500 spectateurs sur les hauteurs de Loèche-les-Bains. «On sait aussi que c’est un week-end chargé d’un point de vue des manifestations. Je pense notamment à la finale des combats de reines à Aproz. Certaines personnes devront certainement faire des choix mais je ne vois pas ça de manière négative. Les gens ont besoin de ressortir, de s’amuser après des années compliquées donc je suis content que l’on puisse y contribuer avec notre événement.»

Un bon coup de pouce touristique

Un événement pour lequel le budget n’a pas pu être chiffré par Florent Moos. «Ce que je peux vous dire, c’est qu’il est bien moins important que pour une fête des élites. C’est quelque chose de tout à fait raisonnable. Un budget que l’on pourra boucler sans problèmes grâce à la bonne organisation et au travail de tout le comité.» Chef médias de la manifestation, le Valaisan est aussi responsable des événements pour l’office du tourisme de Loèche-les-Bains. «La culture et les traditions font partie intégrante de la stratégie de communication de notre destination», reconnaît-il. «Organiser cette fête pour les jeunes, c’est un bon moyen de présenter à leurs parents tout ce que l’on peut leur offrir ici. Le but, c’est évidemment de leur donner envie de revenir à l’avenir.»

Ce samedi, la fête régionale des élites débutera à 9h00 au centre sportif de Loèche-les-Bains. Suivra une soirée animée en chansons et en danse avant la fête romande des espoirs prévue dimanche. Les premières luttes débuteront à 8h45, la passe finale couronnant le meilleur espoir 2022 sur le coup des 16h00.

CM
Catégories
Les articles les plus lus