Le parc naturel régional de la vallée du Trient entre en phase de création

Parc naturel régional de Trient © Parc naturel régional de Trient
Biodiversité
Nathalie Terrettaz
Journaliste RP

Le parc naturel régional de la vallée du Trient poursuit son développement. Il vient d’obtenir des aides financières du canton et de la Confédération. Il peut maintenant passer à sa phase de création.

Au total 2,6 millions de francs ont été alloués, pour les trois ans que durera la phase de création de ce parc naturel de 222 kilomètres carrés.

50 projets à concrétiser

Un financement à hauteur de 75%, qui arrive à la fin d'un processus participatif mis en place en 2019. Un processus qui aura permis des échanges entre la population et les sept communes partenaires: St-Maurice, Evionnaz, Vernayaz, Salvan, Finhaut, Martigny-Combe et Trient. «On a environ une cinquantaine de projets qui ont été développés durant cette phase participative», explique Emmanuel Revaz, co-président du comité de pilotage du parc naturel régional.

«Avec l'argent de la Confédération et du canton, nous pouvons passer à la phase de création.» Emmanuel Revaz, co-président du comité de pilotage du parc naturel régional de Trient

Et Emmanuel Revaz de poursuivre: «On est à un point charnière, parce qu'on vient d'obtenir le soutien de la Confédération et du canton du Valais. Et maintenant nous allons donc commencer une phase de création, qui va durer trois ans, et qui va nous mener à la votation populaire dans les sept communes partenaires. Cet argent qui vient de la Confédération et du canton va permettre de réaliser ces différents projets. Ce sont donc des ressources indispensables pour cette phase de création.»

«La décision reste en main des citoyens des communes partenaires», Emmanuel Revaz

Obtention du label "parc naturel"

Durant cette phase de création, le parc a le statut de candidat pour la prochaine étape : l’obtention du label "Parc naturel" en 2025, aux côtés des 19 parcs d'importance nationale et des deux parcs valaisans existants.
Ce mardi, une association a été créée pour assurer la surveillance et l’exécution des différents projets liés au parc naturel. Elle regroupe les sept communes partenaires. Et c’est elle qui gèrera cette phase de création durant les trois ans à venir.

«Toute cette machine doit permettre la réalisation des 50 projets qui constituent notre plan d'action.» Emmanuel Revaz, co-président du comité de pilotage du parc naturel régional de Trient

Pour Emmanuel Revaz, «l'application concrète des projets sera confiée à un organe de gestion, avec des gens qui seront engagés grâce aux ressources justement de la Confédération et du canton. Et toute cette machine, qu'on essaie de rendre la plus simple possible, mais aussi la plus efficace, doit permettre la réalisation des 50 projets qui constituent un peu notre plan d'action jusqu'en 2024.»

NT

Podcasts liés:

Le canton et de la Confédération donnent le feu vert au parc naturel régional de Trient.
Catégories