Le FC Sion ramène un bon point de Saint-Gall

FC Sion ©Keystone-ATS
Football
Christophe Moreillon
Journaliste sportif RP

Le FC Sion conclut sa semaine anglaise avec quatre points de plus au compteur. Battus par YB le week-dernier puis victorieux de Lausanne en milieu de semaine, les Valaisans ont partagé l’enjeu avec Saint-Gall dimanche au kybunpark (1-1).

Le FC Sion a bouclé sa semaine anglaise en ramenant un point de l’autre bout de la Suisse. Après le revers concédé sur la pelouse d’YB huit jours plus tôt et sa courte victoire devant le Lausanne-Sport mercredi dernier, le club valaisan a partagé l’enjeu avec le FC Saint-Gall au kybunpark ce dimanche. Les deux formations se sont quittées sur le score de 1-1.

Corner ou pas sur le 1-0?

Un brin dominateurs lors des quarante-cinq minutes initiales, les Saint-Gallois avaient pris les devants en toute fin de première mi-temps lorsque Schubert pouvait reprendre de la tête un corner de Ruiz (47ème). Un but qui a provoqué la colère des Sédunois. «Pour moi, il n’y a clairement pas corner», peste le défenseur sédunois Arian Kabashi, dernier à avoir touché le ballon selon l’arbitre de la rencontre Urs Schnyder. «C’est pour ça que je cours vers lui après le but. Je lui ai demandé d’aller voir la VAR. Mais au final, il s’est contenté de me mettre un carton jaune, c’est énervant…»

«Il nous a manqué quelque chose dans la tête pour faire basculer la partie de notre côté.»Jan Bamert

À la pause, la question était donc de savoir comment les visiteurs allaient digérer ce coup du sort subi juste avant le thé. La réponse n’a finalement pas tardé à venir puisque huit minutes ont suffi à Filip Stojilkovic pour égaliser au retour des vestiaires. Auteur de son septième but de l’exercice, le numéro 17 sédunois profitait alors d’une ouverture lumineuse de Luca Zuffi. «Après ce but, on aurait pu faire basculer la partie de notre côté. Malheureusement, on a eu de la peine à s’approcher de la zone dangereuse pour marquer le deuxième», regrette Jan Bamert, aligné aux côtés d’Arian Kabashi et Gaetano Berardi en défense. Les Valaisans ont-ils payé un manque de fraîcheur lié à cette semaine anglaise? «Non, le problème n’est pas physique. Pour eux aussi, c’était le troisième match en quelques jours. C’est plus dans la tête qu’il nous a manqué un petit quelque chose», poursuit le numéro 5.

Penalty manqué par Bastien Toma

Une fois la parité rétablie, les deux équipes se sont livrées une belle bataille. Laquelle aurait pu être remportée par les Brodeurs si Bastien Toma avait transformé son penalty - consécutif à une faute de Grgic sur Fazliji - de la 83ème. Le milieu valaisan des Brodeurs, a toutefois vu son essai être repoussé par Kevin Fickentscher. «Au vu de cette action, on peut s’estimer un peu chanceux», reconnaît Jan Bamert. «Mais sur l’ensemble du match, je crois qu’on ne méritait pas de perdre.»

«On les a malmenés par moment donc je ressens une pointe de frustration. Il y avait moyen selon moi de ramener les trois points en Valais.»Arian Kabashi

L’avis du défenseur zurichois est partagé par Arian Kabashi qui estime même que son équipe aurait pu espérer mieux que ce partage de l’enjeu. «C’est un très bon point de pris, surtout face à un tel adversaire et dans ce stade. On savait qu’ils allaient venir très fort d’entrée, qu’ils allaient mettre une grosse pression et on a bien résisté. On les a même malmenés par moment donc je ressens quand même une pointe de frustration. Il y avait moyen selon moi de ramener les trois points en Valais.»

Les retrouvailles de Kabashi avec le kybunpark

Les deux équipes n’ont donc finalement pas réussi à se départager dans une fin de match houleuse, marquée – comme lors du premier duel entre les deux équipes au kybunpark cette saison – par une petite bagarre générale devant les bancs des deux équipes peu avant la fin du temps réglementaire. «On est côte à côte au classement (ndlr: St.Gall devance Sion d’un point), c’est donc logique qu’il y ait une certaine tension», affirme Arian Kabashi. Lequel retrouvait un stade dans lequel il avait été victime d’une grave blessure au début de la saison dernière. «Depuis hier soir, je ressentais une petite pression à l’idée de refouler cette pelouse. L’important pour moi était de bien négocier mon premier ballon pour me mettre dans le match. Au final, tout s’est bien passé donc là aussi, je suis content.»

Les sourires sont donc présents sur tous les visages valaisans à l’issue de ce match nul ramené de Saint-Gall et de cette semaine anglaise conclue avec quatre unités de plus au compteur. Au classement, le club valaisan pointe au 7ème rang avec 11 points d’avance sur le barragiste Lucerne et 18 sur la lanterne rouge Lausanne. Prochain rendez-vous samedi prochain à 20h30 face à Lugano du côté de Tourbillon.

CM
Thèmes liés à l'article
FootballFC SionSuper League
Catégories
Dossier FC Sion