Le chemin de croix de Cologna, le triomphe de Niskanen

Cette fois, Dario Cologna n'y est pas arrivé. ©KEYSTONE/EPA/Kimimasa Mayama
JO 2022
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Dario Cologna a vécu un calvaire sur le 15 km olympique de Pékin, se classant 44e, de loin son plus mauvais résultat en seize courses aux JO depuis 2010. Le Finlandais Iivo Niskanen est médaillé d'or.

Dario Cologna, qui aura 36 ans le mois prochain, a concédé 3'45'' au Finnois, qui a remporté un premier titre à son pays à Pékin. Le Grison a été dans le dur dès le début, et l'écart n'a fait que se creuser. Il était triple tenant du titre du 15 km, la discipline qu'il maîtrise le mieux d'ordinaire.

Le meilleur Suisse a été Jonas Baumann, 16e à 2'14. Baumann tourne régulièrement autour de la 15e place cet hiver et s'annonce, au final, comme l'homme fort du relais suisse engagé de dimanche. A moins d'un réveil de plus en plus improbable de Cologna dans deux jours, il paraît difficile d'envisager un exploit des relayeurs helvétiques du 4x10 km. D'autant que Jason Rüesch a fini 53e du 15 km vendredi.

Iivo Niskanen a dominé cette course, lui qui passe pour le maître du style classique. Six jours après sa médaille de bronze en skiathlon, il a conquis son troisième titre olympique, huit ans après son sacre sur le sprint par équipes en 2014 et quatre ans après son succès sur le 50 km à Pyeongchang. Les Niskanen sont en forme puisque la soeur d'Ivo, Kerttu, avait gagné l'argent sur le 10 km jeudi sur le même site de Zhangjiakou.

Niskanen a devancé de 23'' le Russe Alexander Bolshunov, champion olympique du skiathlon samedi dernier, et de 37'' le Norvégien Johannes Klaebo, sacré en sprint à ces JO.

ATS
Catégories